Courir par temps froid : quelles précautions ?

Dernière mise à jour: février 2015 | 2318 visites
sport-lopen-jogg-170_400_01.jpg

news Le froid ne doit évidemment pas faire renoncer à son jogging habituel. Cependant, ces conditions demandent quelques adaptations, afin d'éviter que l'organisme souffre.

Pour ce qui concerne les vêtements, misez sur la souplesse et les fibres naturelles, puisqu'elles favorisent l’élimination de la transpiration. Superposez au maximum trois couches : un polo en coton à longues manches (très près du corps), un survêtement et une veste coupe-vent. Enfilez un collant (effet compressif et efficacité contre le vent). Couvrez bien les parties directement exposées au froid : bonnet, gants, protège-oreilles...

Pour l'alimentation, il est évidemment déconseillé de se remplir l'estomac juste avant de courir, même quand il fait glacial. Un fruit, un biscuit, un thé chaud (ou tout simplement de l'eau) suffiront avant de s'élancer. Pour prévenir le coup de pompe, emportez une barre de céréales ou une banane. Le matin, il ne faut pas courir à jeun : l'organisme a besoin de réserves. Néanmoins, il est nécessaire de prévoir un délai suffisant entre la fin du petit déjeuner et le début du jogging.

Pour l'échauffement, respectez votre routine habituelle, en procédant néanmoins plus progressivement et un peu plus longtemps, afin de bien vous adapter au froid.

Après l'effort, hydratez-vous abondamment et refaites le plein de nutriments (fruit, morceau de fromage, yaourt...).


publié le : 06/02/2015 , mis à jour le 05/02/2015
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci