Bien manger pour bien respirer

Dernière mise à jour: mai 2015 | 8378 visites
123-groenten-mand-veget-gezond-170_02.jpg

news Bien manger pour bien respirer : les aliments sains apportent une protection contre la broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO).

Incontestablement, le tabac constitue le facteur de risque majeur de BPCO, une obstruction lente et progressive des voies aériennes et des poumons, sachant que cette affection s’inscrit comme l’une des principales causes de mortalité dans le monde. Ceci étant, indique le Dr Boris Hansel (Journal international de médecine), dans un tiers des cas, cette maladie touche des non-fumeurs. « Le rôle de l’alimentation a été évoqué mais relativement peu étudié ».

Des chercheurs américains ont examiné les dossiers médicaux de quelque 100.000 personnes suivies pendant une vingtaine d’années. Aucune ne présentait de pathologie pulmonaire à l’entame. Régulièrement, elles ont renseigné leurs habitudes alimentaires, qui ont été synthétisées en une série de composants :

favorables (légumes, fruits, céréales complètes, noix, légumineuses, oméga-3 fournis en particulier par les poissons gras…)
défavorables (boissons sucrées, viande rouge, charcuterie, sel…)
• plus l’alcool (favorable ou défavorable selon les quantités)

Dans l’ensemble, poursuit le Dr Hansel, « le risque de survenue d’une BPCO était fortement réduit chez les personnes avec un score diététique élevé ». Même en tenant compte d’autres paramètres (âge, activité physique…), « cette relation reste significative tant chez les femmes que chez les hommes ». Globalement, « ces résultats montrent que l’alimentation protectrice vis-à-vis de la BPCO est la même que celle concernant la maladie cardiovasculaire et le cancer ».

Comment expliquer cette influence sur la bronchite chronique ? « On peut penser qu’un apport équilibré en substances antioxydantes joue un rôle protecteur des voies respiratoires. Indépendamment de l’effet préventif sur la BPCO, l’alimentation pourrait aider au maintien d’une bonne fonction respiratoire, elle-même associée à une réduction de la mortalité prématurée ». Et pour conclure : « Bien manger pour bien respirer pourrait être un slogan dans la prévention des maladies chroniques ».

Source: BMJ (www.bmj.com)
publié le : 25/05/2015 , mis à jour le 24/05/2015
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci