Le tai-chi en 5 questions

Dernière mise à jour: août 2016 | 4060 visites
taichi-gr-170.jpg

news Le tai-chi connaît un réel engouement. Quels sont ses bienfaits pour la santé physique et mentale ? S'agit-il plutôt d'un art martial, d'un sport ou d'une technique de relaxation ?

D'où est-il originaire ?

Le tai-chi-chuan est né en Chine, et sa création fait l'objet de plusieurs hypothèses. L'une d'entre elles l'attribue à un moine taoïste : en rêve, il aurait assisté au combat entre un serpent et une grue, ce qui l'inspira pour concevoir les mouvements si particuliers et si caractéristiques du tai-chi.

Le principe ?

Cette discipline, également appelée méditation en mouvement, allie souplesse physique et méditation, afin de mieux prendre conscience de l'harmonie entre le corps et l'esprit. Une séance de tai-chi dure entre 30 et 60 minutes et débute systématiquement par des exercices légers d'assouplissement, suivis par des étirements et une série de mouvements caractéristiques, destinés à se recentrer sur soi-même, à maîtriser son corps et son esprit.

Quels bienfaits psychologiques ?

Il permet d'agir sur le tonus, de prendre du recul pour mieux gérer le stress et les émotions négatives, de se recentrer sur soi-même, de se relaxer et de favoriser la concentration et la maîtrise de soi en toutes circonstances.

Quels bienfait physiques ?

Par son effet de relaxation, le tai-chi agit de manière favorable sur la pression artérielle et le rythme cardiaque. Il en va ainsi aussi concernant la respiration et la capacité pulmonaire, ce qui est notamment bénéfique pour les asthmatiques.

Un sport ou une philosophie ?

Il s'agit à la fois d'une technique de méditation, d'une philosophie et d'un sport. Le tai-chi peut être assimilé à un art martial (combat avec un adversaire imaginaire), tout comme à une philosophie de vie et une technique de méditation : apaisement, concentration, capacité de discernement entre l'important et l'accessoire, entre le bien et le mal, le yin et le yang...

Source: B. Simon
publié le : 29/08/2015 , mis à jour le 11/08/2016
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci