Maladie de Lyme : avez-vous le genou gonflé ?

Dernière mise à jour: janvier 2016 | 15086 visites
pijn-knie-170_400_11.jpg

news Si l’érythème migrant (une éruption cutanée autour de la morsure de la tique) constitue un signe très caractéristique de la maladie de Lyme, un autre symptôme doit être considéré avec attention : le gonflement du genou.

L’érythème migrant apparaît dans les quelques jours qui suivent la morsure, mais il n’est pas systématique ou il peut passer inaperçu. D’autres symptômes sont identifiés - fièvre, maux de tête, fatigue… -, mais ils restent peu spécifiques. Or, la prise en charge précoce de la borréliose de Lyme assure un taux de guérison optimal grâce à l’administration d’antibiotiques. A défaut de traitement, la maladie évolue, et peut avoir des conséquences extrêmement sérieuses.

Une équipe américaine (université de Harvard) a examiné la littérature médicale, et souligne l’importance d’un signe bien précis et assez commun aux premiers stades de la progression de la maladie de Lyme : les épisodes transitoires de gonflement d’une articulation – deux fois sur trois celle du genou -, avec un épanchement et une limitation des mouvements, et dans la plupart des cas une faible douleur. Or, poursuivent les chercheurs, cette atteinte, qui n’est pas associée à la maladie de Lyme dans l’esprit des patients, constitue un motif fréquent de consultation spontanée.

En d’autres termes, les médecins devraient prêter une attention particulière à cette plainte, surtout si la personne s’est trouvée dans un environnement à risque (zone où prolifèrent les tiques…). Des analyses plus approfondies sont alors recommandées. Et le message est évidemment du même ordre pour ceux qui constatent ce type d’anomalie articulaire : ce n’est peut-être pas la maladie de Lyme, mais on ne sait jamais.

Source: Journal of the American Academy of Orthopaedic Surgeons (http://journals.lww.com/jaa)
publié le : 25/01/2016 , mis à jour le 24/01/2016
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci