ad

Comment préparer un bon stoemp ?

Dernière mise à jour: avril 2016 | 3970 visites
123-eten-voeding-stoemp-2-1.jpg

news Le stoemp, une spécialité typiquement bruxelloise, connaît un réel succès, que ce soit à la maison ou au restaurant. Cette recette est saine, facile à préparer et meilleure réchauffée. Comment préparer un vrai stoemp ? Voici les conseils du chef Albert Verdeyen.

Le stoemp est inscrit au patrimoine culinaire belge. Pour les puristes, il n'aurait rien de commun avec un écrasé de pommes de terre à la française ni avec une potée de légumes. Le stoemp est né de l'économie de la pauvreté. Il est plus que probablement originaire des Pays-Bas auxquels on doit la bintje, la pomme de terre de référence utilisée pour préparer un stoemp digne de ce nom. La dénomination viendrait de « stampen » (pousser, en néerlandais).

Le stoemp symbolise la convivialité, le partage, et peut se décliner à l'infini au gré des inspirations, avec ou sans restes de légumes crus ou cuits. Il a cependant été longtemps snobé par les chefs étoilés dont certains le revisitent aujourd'hui royalement : avec du caviar, du homard ou du foie gras.

Quelle est la base du stoemp ? Selon Albert Verdeyen, surtout pas d'ajout de matières grasses : ni beurre, ni lait, ni huile, ni oeuf !

Les ingrédients (pour 4 à 6 personnes)

1 kg de pommes de terre (de préférence des bintjes)

La préparation

• Epluchez et lavez les pommes de terre.
• Faites-les cuire dans de l'eau légèrement salée.
• Quand elles sont bien tendres, égouttez-les.
• Ecrasez-les avec un passe-vite sans addition de matière grasse qui pourrait altérer le goût du stoemp, surtout si vous voulez le réchauffer le lendemain.

Il vous restera à y ajouter les légumes de votre choix : carottes, chicons, poireaux, cresson, fanes de radis, épinards, brocoli, etc. Laissez parler votre créativité culinaire !

Source: Barbara Simon - Albert Verdeyen
publié le : 06/04/2016 , mis à jour le 05/04/2016
ad
pub