Chien et chat : les amis de votre santé

Dernière mise à jour: janvier 2017 | 8572 visites

dossier Des études ont fini par prouver ce que beaucoup d’amis des chiens, des chats et d'autres animaux domestiques savent depuis longtemps : un animal de compagnie est bon pour la santé !

Un animal de compagnie améliore la santé ! Et pour achever d’en convaincre les sceptiques, cette conclusion peut être facilement étayée par des faits :

• les patients cardiaques qui ont un animal domestique vivent plus longtemps que ceux qui n’en ont pas
• les animaux contribuent à augmenter notre taux de sérotonine et d’ocytocine (associées au sentiment de bien-être et de confiance)
• pour les personnes souffrant de la maladie d’Alzheimer, la nourriture est plus facile à gérer si un aquarium est disposé sur la table ou dans les environs et qu’elles peuvent regarder un poisson nager

Les exemples sont légion… Une série de recherches ont déterminé neuf avantages pour la santé procurés par la présence d’un animal de compagnie à la maison.

Plus heureux et moins seul

123-dieren-hond-170-12.jpg
Cette affirmation équivaut à enfoncer une porte ouverte, mais elle doit être répétée. Surtout pour les gens qui vivent seuls, un animal domestique est une compagnie réconfortante. Prendre soin d’un animal est un nouveau but dans la vie, ce qui joue un rôle propice au renforcement de la confiance en soi. Les malades chroniques se sentent moins dépressifs et isolés quand ils ont un animal à leur côté.

Les animaux domestiques ont des besoins qui ne peuvent être comblés que par l’homme. Cette routine procure de la structure et donne un sens à la vie. Promener le chien est une occasion de sortie qui provoque souvent des interactions sociales, ce qui est également positif pour l’humeur !

Bon pour la pression artérielle

La plupart des gens câlinent leur animal de compagnie quand ils se détendent ou regardent la télé. Caresser un chien ou un chat aide le corps à produire une hormone de bien-être et diminue le taux d’une hormone de stress. Cela peut mener à une diminution de la pression artérielle. Les propriétaires d'animaux domestiques affichent une pression artérielle et un rythme cardiaque plus bas que ceux qui n’en ont pas. Il apparaît également que caresser des animaux domestiques est bénéfique pour la pression artérielle des enfants, parce que ce comportement réduit leur état de nervosité et d'excitation.

Contre le cholestérol

Cohabiter avec un animal de compagnie ne vous dispense pas de surveiller votre alimentation, mais il n'en reste pas moins que les propriétaires d’animaux de compagnie présentent (en moyenne...) moins de cholestérol et de triglycérides que ceux qui n’en possèdent pas.

Un coeur en forme

123-p-hond-natuur-spelen-170-9.jpg
Selon l’American Heart Association (l'association cardiologie américaine), il existe un lien direct entre la compagnie d’animaux, surtout de chiens, et l'espérance de vie. L'incidence de l'insuffisance cardiaque serait ainsi plus faible.

Selon les conclusions du National Institutes of Health (Etats-Unis), la possession d’un animal domestique diminue les risques de crise cardiaque. Elle contribue en effet à une baisse de la pression artérielle et réduit le taux de cholestérol et de triglycérides dans le sang.

Les activités supplémentaires que vous faites si vous êtes le propriétaire d’un chien (ou d’un chat) jouent également un rôle. Et des études de très longue durée ont montré que ceux qui n’avaient jamais possédé de chat présentaient 40% de risque supplémentaire de décéder d’une crise cardiaque par rapport à ceux qui en avaient déjà eu un à la maison.

L'asthme et les allergies

Cela peut sembler à première vue contradictoire, mais la recherche a montré que les animaux à la maison, surtout les chats, sont propices au développement de l’immunité contre l’asthme et les allergies.

Certaines études montrent même que les bébés qui vivent dans l’environnement d’un animal domestique sont vraisemblablement moins susceptibles de développer des allergies et de l’asthme. Ils souffrent également moins dans leurs premières années de vie de rhumes et d’otites que les bébés qui ont grandi dans une maison sans animaux. Il ne faut donc pas vous inquiéter si votre golden retriever manifeste son affection à votre bambin d’un grand coup de langue sur son visage !

La dépression s'éloigne

123-diern-kat-170_08.jpg
Il n’y a rien d’étrange à ce qu’un médecin vous conseille d’adopter un animal de compagnie pour traiter une dépression. Dans certains cas, un animal domestique peut s’avérer thérapeutique au cours d’une dépression et même mener à sa guérison. L’amour d’un adorable chien ou chat est inconditionnel ! Quelle que soit votre humeur, en cas de coup dur ou de joie intense, votre animal est toujours là pour partager vos sentiments, et à tout le moins vous laisser librement les exprimer....

Les animaux domestiques aident les malades de longue durée à maintenir leur anxiété et leur dépression sous contrôle.

Pour rester plus actif

Certaines personnes ont du mal à décoller de leur divan. Même pour leur propre santé, elles ne feraient pas 100 mètres à pied. Mais pour le bien-être de leur chien, elles peuvent marcher au moins une demi-heure par jour. Un bon exercice pour maintenir en forme aussi bien l’animal que le maître ! Et un très bon remède contre l’obésité !

Pour les personnes (âgées) isolées, c’est également une manière idéale d’entrer en contact avec des voisins et d’autres « maîtres » qui sortent leur animal. De cette manière, via l’animal, le contact social est plus facile.

Sortir votre chien vous aidera à vous protéger de l’obésité, mais également contre l’ostéoporose et l’arthrite rhumatoïde.

Plus sûr de soi

123-kind-hond-2-1.jpg
Pour les enfants souffrant de TDA/H (trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité) ou d’autisme, un animal ne peut qu’être bénéfique. Les enfants souffrant de TDA/H ont tellement d’énergie qu’ils ont souvent du mal à se concentrer. En prenant soin d’un animal domestique, ils s’adonnent à des tâches spécifiques qui requièrent de l’attention et pour lesquelles on peut les responsabiliser. Le lien que l’enfant entretient avec l’animal favorise la confiance en lui-même et lui procure un sentiment de paix et de sécurité.

Les enfants autistes présentent souvent un déficit des interactions avec d’autres personnes. Les animaux semblent avoir une capacité étonnante à attirer leur attention et à la retenir. Ils peuvent de cette manière contribuer à encourager ces enfants à s’adonner à des activités liées à leur intégration sensorielle (perception des stimuli) et leur faciliter la vie. Ces activités aident les enfants autistes à s’habituer à certaines expériences sensorielles : ce qu’on peut ressentir en tenant quelque chose contre sa peau, comment on réagit à certains sons ou odeurs. Les chiens comme les chevaux sont très indiqués pour cela. Les animaux domestiques peuvent également aider d’autres enfants qui réclament des soins spécifiques. Ils peuvent aider à surmonter certains obstacles.

Un aide-soignant

Certaines études montrent que les chiens, grâce à leur remarquable odorat, peuvent donner des signaux véritablement miraculeux, comme détecter le cancer, prédire un accident vasculaire cérébral ou informer sur une baisse du taux de sucre dans le sang. Certains chiens sont en mesure d’alerter leur maître diabétique d’une diminution dangereuse de sa glycémie avant qu’elle se manifeste. Le maître peut ainsi prévenir la crise en mangeant une sucrerie. L’explication de ces capacités réside dans le fait que l’animal réagit à des changements chimiques du corps qui libèrent une odeur particulière.

Le Xolo, chien mexicain, est connu pour la température très haute de son corps. Cette race a été entraînée à soutenir les gens souffrant de fibromyalgie ou d’autres formes de douleurs chroniques qui peuvent être soulagées avec la chaleur. La souffrance est atténuée par la proximité du chien ou en mettant la partie douloureuse du corps en contact avec lui.

Des chiens ont été spécialement formés pour vivre et travailler avec des patients épileptiques. Certains chiens ont été entraînés à aboyer et donner l’alerte aux parents quand un enfant a une crise alors qu’il est hors de leur vue (dehors, dans une autre pièce…). D’autres peuvent se coucher près des personnes victimes d'une attaque pour leur éviter des blessures. Des efforts sont également faits pour entraîner des chiens à prévenir avant l’attaque, afin que le patient puisse immédiatement se coucher ou s’éloigner des endroits dangereux.

Des chiens spécialement entraînés peuvent effectuer certaines tâches afin d’aider les patients atteints de la maladie de Parkinson à vivre plus longtemps de manière indépendante. Ces chiens peuvent ainsi ramasser des objets tombés ou aller chercher des objets nécessaires. Ils peuvent ouvrir les portes et les fermer, ou encore allumer les lumières avec leurs pattes. Ils peuvent également sentir quand un patient se raidit et lui donner un coup de patte pour l’aider à avancer.


publié le : 12/05/2016 , mis à jour le 20/01/2017
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci