Hyperlaxité : de quoi s'agit-il ?

Dernière mise à jour: juin 2016 | 7672 visites
nb-vinger-05-15.jpg

news L'hyperlaxité, ou hyperlaxie, est une affection qui se caractérise par l’élasticité hors norme de certains tissus comme les ligaments, les tendons, les muscles ou les tissus conjonctifs de la peau. Elle peut avoir des causes génétiques (syndrome d'Ehlers-Danlos, syndrome de Down) ou accidentelles (entorse). L’hyperlaxité peut occasionner des douleurs et favoriser les luxations (épaule, coude...), ainsi que d'autres troubles articulaires.

L’hyperlaxité ne doit pas être confondue avec une décontraction démesurée. Une personne hyperlaxe n’est pas hyper relax ! Une recherche menée en Espagne dans les années 1990 a d’ailleurs démontré que 70% des personnes atteintes d’hyperlaxité souffraient aussi d’un trouble anxieux. Elle ne doit pas non plus être perçue comme une curiosité médicale, certaines personnes présentant une hyperlaxité ayant une souplesse anormalement développée qui leur permet de réaliser d’incroyables contorsions corporelles.

Etant donné que les tissus conjonctifs sont disséminés dans notre corps, les troubles peuvent être multiples : cutanés, cardiovasculaires, ORL (nez, gorge, oreilles), neuromusculaires, osseux, sphinctériens...

Il n’existe pas de traitement contre l’hyperlaxité. L'approche consistera essentiellement à soulager la douleur et à renforcer l'articulation par le biais de médicaments (comprimés ou pommades) et d’exercices de kinésithérapie. Vu l'extrême fragilité des tissus conjonctifs, il est également conseillé aux personnes atteintes d'hyperlaxie de s'accorder des moments de repos à la suite d’une activité physique, même légère (monter ou descendre les escaliers, préparer un repas, utiliser un ordinateur…).

Source: Barbara Simon
publié le : 11/06/2016 , mis à jour le 10/06/2016
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci