Grossesse : le risque des bactéries vaginales

Dernière mise à jour: juillet 2016 | 11369 visites
123-vr-zw-buik-consult-dr-ouder-08-15.jpg

news On estime que 20% des femmes enceintes sont porteuses du streptocoque du groupe B (SGB) – une bactérie – dans le vagin. Lors de l'accouchement, cette bactérie peut être transmise au bébé et provoquer des maladies jusqu’à 3 mois après la naissance. C’est pour cela que les femmes enceintes doivent être testées et éventuellement traitées par antibiotiques.

De quoi s'agit-il ?

Les streptocoques du groupe B sont des bactéries qui se trouvent souvent dans les intestins. Environ 20% des adultes en sont porteurs sans présenter de symptômes. Les SGB peuvent être une cause de cystite.

Chez environ 20 à 25% des femmes enceintes, cette bactérie apparaît dans le vagin et le col, sans qu’elles le remarquent.

Comment est-on infecté ?

Avant 1970, les SGB n’étaient observées comme agents pathogènes que chez les bovins, causant par exemple une mastite chez les vaches. A présent , on les retrouve aussi chez les humains. On ignore comment elles se propagent et pourquoi elles ne touchent que certaines personnes.

Elles ne sont pas transmises par contact sexuel.

Les porteurs le sont généralement à vie et les traitements antibiotiques ont une efficacité temporaire : le risque est grand que la bactérie revienne.

Comment un enfant peut-il être infecté ?

La bactérie peut être transmise à l’enfant pendant la grossesse, pendant l’accouchement ou après celui-ci.

Dans l’utérus. Une infection dans l’utérus se produit le plus souvent (mais pas seulement) après une rupture de membrane. Les streptocoques pénètrent dans le liquide amniotique et l’enfant peut les ingérer ou en avoir dans les poumons. Plus la rupture de membrane est éloignée de l’accouchement, plus le risque est grand.

La hausse de température de la maman et un rythme cardiaque rapide du bébé sont des indications d’infection.

Pendant l’accouchement. Chez environ la moitié des porteuses de SGB, le bébé est infecté pendant l’accouchement. Généralement, les bactéries restent sur la peau et les muqueuses et l’enfant ne tombe pas malade. Environ 1% de ces bébés tombent cependant très malades.

Après la naissance. Un petit nombre de bébés sont infectés dans les premiers jours ou semaines après leur naissance, par exemple via les mains d’un adulte. Le risque d’infection est très faible quand le bébé a atteint l’âge de 12 semaines et par la suite.

Quel est le risque qu’un bébé soit malade ?

• Environ la moitié des femmes porteuses de SGB les transmettent à leur enfant avant ou durant l’accouchement. Comme une femme enceinte sur quatre ou cinq est porteuse (20 à 25%), 10 à 12% des nouveau-nés sont infectés.

• Un nouveau-né tombe malade quand les bactéries pénètrent son corps. Cela se produit chez environ 1 à 4 enfants infectés sur 100, ou 1 à 4 sur 1000 nouveau-nés.

• Environ 5 enfants malades sur 100 développent une forme grave.

Les facteurs de risque

Le risque est accru quand :

• les eaux ont été perdues prématurément
• le bébé est prématuré (moins de 37 semaines)
• la maman a eu une hausse de température durant l’accouchement (température rectale de plus de 38 °C)
• la maman a eu une infection urinaire à cause de SGB durant la grossesse
• la maman a déjà eu un bébé atteint d’une maladie due aux SGB.

Quelle gravité ?

La gravité de la maladie est notamment dépendante de l’âge gestationnel (les bébés prématurés sont plus vulnérables), de l’état de santé du bébé, de la durée de l’infection avant qu’elle soit traitée et du type précis de bactérie SGB.

La maladie peut se développer très rapidement, parfois en quelques heures, et peut avoir des conséquences très graves :

• sepsis, empoisonnement du sang (+/- 60%)
• pneumonie (+/- 25%)
• méningite ou encéphalite (+/- 10%)
• décès (5 à 10%)

Quelque 30% des bébés malades présenteront des séquelles :

• problèmes d'audition ou de vision
• paralysie, spasticité
• troubles de l’équilibre
• épilepsie
• retard de développement

Chez la mère, les SGB peuvent causer une inflammation de l’endomètre après l’accouchement, qui peut mener à la stérilité. On note aussi des fièvres puerpérales et des infections de la cicatrice, par exemple après une césarienne.

Les symptômes

Durant l’accouchement :

• changements du rythme cardiaque
• fièvre de la maman
• méconium dans le liquide amniotique

Juste après l’accouchement :

• gémissements ou respiration rapide
• couleur anormale (pâle et grise)
• mauvais score Apgar

Plus tard après la naissance :

• respiration sifflante
• couleur grise
• fièvre ou hypothermie
• apathie et somnolence
• arrêts respiratoires récurrents
• mauvaise prise de boisson/crachats
• convulsions
• points de sang sur la peau

Quel traitement ?

Les nourrissons qui présentent des signes de maladie SGB sont traités immédiatement avec des antibiotiques administrés par perfusion intraveineuse. Ils sont étroitement surveillés durant les premières 24 à 48 heures. Souvent, le bébé doit également être traité pour d’autres maux.


publié le : 29/07/2016 , mis à jour le 28/07/2016
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci