ad

Exercice physique : des bienfaits très profonds

Dernière mise à jour: décembre 2016 | 9660 visites
123-p-lopen-voet-jogging-170-12.jpg

news L’activité physique provoque des modifications bénéfiques jusqu’au cœur des cellules musculaires, dans les mitochondries, les centrales énergétiques.

Les mitochondries jouent un rôle essentiel dans notre organisme, puisqu’elles permettent aux cellules de respirer et de produire de l’énergie. Ce fonctionnement repose sur des réactions métaboliques complexes. La mitochondrie est composée d’une membrane externe et d’une membrane interne, cette dernière étant formée de crêtes (les crêtes mitochondriales) qui constituent une sorte de serpentin. Ces crêtes augmentent la surface de la membrane, assurant ainsi l’efficacité énergétique.

Une équipe danoise (Syddanks Universitet) s’est intéressée de très près à ces crêtes, dont elle a analysé la densité chez des sportifs d’endurance (vélo, course à pied…) et chez des personnes peu ou moyennement actives physiquement. Les cellules musculaires ont été prélevées par biopsie et examinées au microscope à très haute résolution.

Que constate-t-on ? En fait, la structure des mitochondries diffère selon que l’on pratique ou non (ou peu) une activité physique, avec une grande différence en termes de densité des crêtes mitochondriales. Plus clairement, les centrales énergétiques fonctionnent beaucoup mieux chez ceux qui pratiquent un sport. On pouvait s’en douter intuitivement, mais semble-t-il, ceci n’avait jamais été démontré aussi précisément.

Le fait que cet avantage concerne surtout les cellules des muscles les plus sollicités lors de l’activité physique (ici les jambes) indique que c’est bien l’exercice qui optimalise le fonctionnement des usines à énergie. Ceci étant, on ne peut cependant pas écarter la possibilité que les sportifs doués pour l’endurance présentent à l’origine des mitochondries plus efficaces. En tout cas, si le bénéfice énergétique concerne en premier lieu les cellules musculaires les plus entraînées, il est néanmoins favorable à l’ensemble de l’organisme, avec une capacité métabolique nettement accrue. Une démonstration supplémentaire, au cœur de nos cellules, de l’importance d’une activité physique régulière.

mitochondrie1.jpg

La cellule.

mitochondrie.jpg

La mitochondrie.

Source: The Journal of Physiology (www.physoc.org)
publié le : 01/01/2017
ad
pub