Diabète : la guérison totale est-elle possible ?

Dernière mise à jour: décembre 2017 | 14274 visites
123-labo-bloedafname-tube-06-15.jpg

news Un régime alimentaire adapté permettrait d’enrayer fortement la progression du diabète, et même de permettre un retour à la normale.

Selon des travaux menés ces dernières années par une équipe britannique (université de Newcastle), un régime hypocalorique peut contribuer à normaliser le métabolisme glycémique chez des patients diabétiques, et en tout cas freiner considérablement le développement de la maladie. Comme l’explique Le Quotidien du Médecin, « cette approche repose sur « l’hypothèse des cycles jumeaux », qui veut qu’un excès de graisse dans le foie et dans le pancréas soit à l’origine du diabète de type 2 ». Les chercheurs anglais avaient déjà montré qu’au bout d’une semaine d’un régime hypocalorique expérimental, la glycémie à jeun se normalisait et la réponse à l’insuline augmentait.

Le pancréas reprend une activité normale


Les auteurs commentent : « La bonne nouvelle pour les patients diabétiques de type 2 est que le retour à la normale, et donc la fin du diabète, peut être obtenu grâce à un régime alimentaire, jusqu’à dix ans après les premiers signes de la maladie ». En fait, « ces observations s’expliquent par la mise en « dormance » de cellules du foie et du pancréas en présence d’excès de graisse dans les deux organes. La disparition de l’excès de gras permet la reprise d’une activité normale ».

Le régime expérimental utilisé ici semble avoir été bien accepté par les participants et chez la plupart d’entre eux, il n’était pas associé à une sensation de faim ou un sentiment de fatigue, et il augmentait rapidement l’impression de bien-être. Ce régime se décomposait en deux phases : l’une de perte de poids, et l’autre de maintien de ce nouveau poids.

Les spécialistes vont à présent vérifier cette approche en pratique clinique. Une trentaine de médecins généralistes vont suivre quelque 300 personnes diabétiques. La moitié d’entre elles fera l’objet d’une prise en charge classique, alors que les autres bénéficieront en plus (pendant 12 à 20 semaines) d’un régime alimentaire adapté, sous la supervision d’un diététicien. Une résonance magnétique (IRM) sera réalisée périodiquement afin de mesurer la quantité de graisse dans le foie et dans le pancréas.

Source: European Foundation for the Study of Diabetes (www.easd.org)
publié le : 20/12/2017 , mis à jour le 19/12/2017
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci