Pré-diabète : comment éviter le passage au diabète ?

Dernière mise à jour: janvier 2018 | 11280 visites
labo-bloedtube-170_400_03.jpg

news En cas de pré-diabète, il est important de réagir énergiquement, car dans le cas contraire, le risque est élevé d’évoluer à court ou moyen terme vers le diabète. L’adaptation des habitudes de vie joue un rôle clé.

Le pré-diabète est un signal d’alarme. Il est caractérisé par un taux de sucre dans le sang (glycémie) plus élevé que la normale, mais pas encore au point de parler de diabète… qui menace cependant. Comment réagir pour limiter autant que possible cette évolution défavorable ?

Une équipe américaine (Emory University) a réalisé une méta-analyse d’une quarantaine d’études antérieures, réunissant au total quelque 50.000 personnes pré-diabétiques. Le croisement des résultats, portant sur des suivis d’une durée de 5 à 9 ans, montre que le changement des habitudes de vie (alimentation, activité physique, gestion du poids, alcool…) est associé à une réduction de 36 à 39% du risque de diabète, soit à peu près autant que l’administration de médicaments (contre l’insulino-résistance, en particulier).

Un point fondamental, et c’est sans doute ce qu’il faut surtout retenir, porte sur le fait que l’action des médicaments décline (très) vite si le traitement n’est plus suivi scrupuleusement, alors que le changement des comportements maintient son effet beaucoup plus longtemps, encore qu’il est important de soutenir le patient dans ses efforts (pour ne pas revenir aux mauvaises habitudes). Comme le résument les chercheurs, « en cas de pré-diabète, la modification des habitudes de vie et la perte de poids, ou l’utilisation d’un médicament, ralentissent de manière similaire la progression vers le diabète, sachant que les stratégies axées sur le changement du style de vie sont plus efficaces sur le long terme ».

► Pour en savoir plus sur le pré-diabète : cliquez ici.

Source: JAMA (https://jamanetwork.com/jou)
publié le : 19/01/2018 , mis à jour le 18/01/2018
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci