Alimentation et cancer : doit-on craindre de manger de la viande ?

Dernière mise à jour: août 2019 | 4137 visites
123-koken-vlees-7-6.jpg

news La viande est beaucoup décriée, soupçonnée notamment d'augmenter le risque de cancer, en particulier du côlon. Pourtant, une consommation raisonnable de produits de qualité s'inscrit dans une alimentation saine et équilibrée.

Des recherches ont été réalisées sur des patients souffrant d'un cancer du côlon. Aucune différence, en termes de mortalité, n'a été constatée entre ceux qui mangeaient moins de viande, ou qui l'avaient supprimée, et ceux qui n'avaient pas réduit les quantités.

On distingue deux grands types de viande : la viande blanche et la viande rouge. A priori, la viande blanche peut être consommée sans risque. La viande rouge comme le bœuf, certains morceaux du porc et l'agneau, est une bonne source de protéines et d'importantes vitamines et minéraux (comme le fer) et elle peut donc contribuer à une alimentation saine. Cependant, les études montrent que manger trop de viande rouge et de viande transformée augmente le risque de cancer du côlon. Pour cette raison, la modération est recommandée : pas plus de 350 à 500 grammes de viande rouge par semaine. Quant à la viande transformée, comme la charcuterie, il est conseillé d’en manger le moins possible.

On peut aussi décider de se passer de viande. Il faut alors se tourner vers des aliments fournissant des protéines de bonne qualité, ainsi que du fer et des vitamines du groupe B (B1 et B12) : poisson, fromage, œufs, ou les substituts végétariens tels que le tofu et le tempeh. Le lait et les produits laitiers, les céréales complètes, les noix et les légumineuses sont de bons compléments.


publié le : 23/08/2019 , mis à jour le 22/08/2019
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci