ad

Dès 4 ans, les enfants associent pouvoir et masculinité

Dernière mise à jour: mars 2020 | 2290 visites
kind-vader-170_400_09.jpg

news Dès l’âge de 4 ans, les enfants associent pouvoir et masculinité, et ceci est particulièrement vrai chez les garçons.

Une équipe française (CNRS) a réalisé plusieurs expériences afin de déterminer si les enfants âgés de 3 à 6 ans, émanant de différents pays (France, Norvège, Liban…), attribuaient plus de pouvoir aux figures masculines que féminines.

• Expérience 1. Les chercheurs ont montré aux enfants une image représentant deux personnages non genrés (pas de distinction de sexe), dont l’un adoptait une posture physique de dominance et l’autre une attitude de subordination. A partir de 4 ans (mais pas à 3 ans), une large majorité d’enfants - tant garçons que filles - considèrent que le personnage dominant est un garçon.

• Expérience 2. Des enfants de 4 ou 5 ans devaient se figurer qui ils étaient sur cette image, et si l’autre personnage était un garçon ou une fille. Les garçons s’identifient bien plus souvent au personnage dominant, alors que c’est grosso modo l’un ou l’autre (dominant ou dominé) pour les filles.

• Expérience 3. Des enfants de 4 ou 5 ans assistent à des échanges entre deux marionnettes dissimulées derrière un cache. La plupart des garçons considèrent que la marionnette qui impose ses choix et qui possède plus d’argent est masculine. Par contre, les filles n’attribuent pas de position dominante préférentielle à l’un des deux sexes.

Les auteurs commentent : « Ces résultats montrent une sensibilité précoce à une hiérarchie entre les genres, bien que dans certaines situations, les filles n’associent pas pouvoir et masculinité ». Ces spécialistes s’attachent à présent à savoir quelles formes de pouvoir les enfants attribuent aux figures féminines, et s’ils légitiment l’expression d’un pouvoir genré.

Source: Sex Roles (www.springer.com/psychology)
publié le : 15/03/2020
ad
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci