ad

Diabète : comment la metformine agit contre le sucre

Dernière mise à jour: juillet 2020 | 5457 visites
123m-medic-pil-22-7.jpg

news Médicament largement utilisé, et de longue date, dans le traitement du diabète, le mode d’action de la metformine recèle encore des inconnues. Une nouvelle pièce est ajoutée au dossier : sa contribution à l’élimination du sucre.

La metformine est un antidiabétique oral destiné à faire baisser le taux de glucose (sucre) dans le sang. Son efficacité repose sur des effets croisés, dont tous ne sont pas connus. Une équipe japonaise (université de Kobe) a utilisé des techniques sophistiquées d’imagerie médicale afin d’observer le parcours du glucose dans l’organisme.

Comme l’explique Sciences et Avenir, les chercheurs ont administré à des diabétiques une substance appelée fluoro-2-désoxyglucose (FDG), qui se comporte comme le sucre et qui est « traçable ». Ils ont suivi sa progression par tomodensitométrie par émission de positons (PET Scan) selon que les patients étaient ou non sous metformine.

Le résultat montre d’abord que sous metformine, le sucre s’accumule fortement dans l’intestin. Ensuite, poursuit Sciences et Avenir, en analysant la paroi de l’intestin et le contenu des selles, les spécialistes constatent que « la metformine provoque une excrétion de sucre du sang vers l’iléon (la partie terminale de l’intestin grêle), puis que ce sucre est évacué par les selles ». Cette découverte est une première, et elle est importante au moins sur deux plans : elle ajoute un élément majeur à la compréhension du mécanisme d’action de la metformine, alors qu’elle dégage des pistes de recherche pour la mise au point de nouveaux antidiabétiques.

metformine1.jpg

En noir : les zones où le sucre s’accumule. A droite : un patient sous metformine.

Voir aussi l'article : Diabète : attention à votre taux de vitamine B12

Source: Diabetes Care (https://care.diabetesjourna) via Sciences et Avenir (www.sciencesetavenir.fr)
publié le : 02/07/2020 , mis à jour le 01/07/2020
ad
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci