ad

Addictions des jeunes : moins de cigarettes, plus de réseaux sociaux

Dernière mise à jour: décembre 2020 | 1590 visites
123m-tiener-smartph-intern-02-17.jpg

news Les comportements d’addiction ont sensiblement évolué parmi les adolescents au cours des dernières années. Ainsi, alors que le tabagisme décroît régulièrement, la fréquentation des réseaux sociaux explose.

Depuis plus de vingt ans, l’Observatoire européen des drogues et des toxicomanies (OEDT) réalise périodiquement une grande enquête sur les addictions des jeunes, et environ 100.000 d’entre eux sont ainsi interrogés dans ce contexte.

Les derniers résultats montrent d’abord que le tabagisme est en décroissance constante depuis les années 90. On note aussi qu’en 1995, 90% des ados déclaraient avoir déjà consommé des boissons alcoolisées, et qu’ils sont aujourd’hui 80%. Concernant le cannabis, son usage tend à se stabiliser au cours de la dernière décennie. Mais d’autres comportements à risque ont émergé, souligne la revue médicale Le Généraliste.

C’est le cas du recours à la cigarette électronique, puisqu’à 16 ans, 4 jeunes sur 10 (surtout des garçons) indiquent avoir déjà vapoté. Or, l’e-cigarette avec nicotine est susceptible de créer une forte dépendance, avec un risque de passage vers le tabac classique. Les technologies numériques interviennent aussi, et un usage abusif peut entraîner des problèmes de santé (anxiété, dépression, troubles du sommeil…).

On apprend que 90% des répondants indiquent avoir utilisé les réseaux sociaux au cours de la semaine écoulée : 2 à 3 heures en moyenne les jours d’école, et jusqu’à plus de 6 heures les autres jours. Les jeux vidéo sont très populaires également. Ce qui est particulièrement inquiétant, c’est l’accès aux jeux d’argent, dont la libéralisation a permis à 8% des adolescents de jouer en ligne au cours de l’année écoulée.

Voir aussi l'article : Photos sexuelles (sexting) : un gros risque pour les jeunes

Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
ad
pub