Froid hivernal et peau

Dernière mise à jour: mars 2011 | 7642 visites

dossier Les engelures sont fréquentes chez les personnes qui séjournent sous des latitudes glaciales ou dans des régions très froides. Sous l’effet d’un froid vif, les vaisseaux sanguins superficiels situés en dessous de la peau vont rétrécir, se fermer lentement avant de se raidir voire de se crisper. Le flux sanguin dans les membres extérieurs est limité voire réduit et c’est ainsi que les engelures vont se faire sentir. Les oreilles, le nez, les doigts et les orteils seront ici les plus touchés.

Les engelures

En ce qui concerne les engelures, on peut répartir les degrés de gravité en 3 grades ou stades. Les blessures de premier grade sont caractérisées par une peau blanche, pâle, exsangue et indolore. Lorsque la personne sera en contact avec une source de chaleur ou une température plus élevée, les membres gelés deviendront rouges vifs et seront très douloureux. Cela pourra durer plusieurs jours avant que la douleur ne s’estompe totalement et que la peau soit guérie.
Le grade deux est comparable au grade un avec pour seule différence que les parties de peau touchées présenteront des gourmes voire des cloches lorsqu’elles seront mises en contact avec de la chaleur.
On parlera de mort cutanée voire de gangrène lors des engelures de grade trois.

Evitez d'avoir un habitat avec de l'air trop sec

Le chauffage central rend l’air de nos habitations très sec. Ce qui fait qu’en hiver, il fait non seulement sec à l’intérieur mais également à l’extérieur ! Et la peau est la première à en pâtir ! Placez des humidificateurs d’air dans votre maison ou tout simplement des bacs ou bols remplis d’eau sur ou sous vos radiateurs, pendez de petits humidificateurs en faïence le long des parois de vos radiateurs…cela peut être très efficace. Attention néanmoins à changer très régulièrement l’eau sous peine que celle-ci ne devienne un véritable bouillon de culture et donc un nid à microbes.

Evitez de mettre le thermostat du chauffage de la chambre sur une trop haute température la nuit car cela provoque un air trop sec et donc malsain. Si vous dormez dans une pièce dont l’air est trop sec, vous souffrirez le lendemain matin de maux de gorge, d’une voix enrouée, de picotements dans la gorge et d’une bouche sèche…avec parfois une toux sèche. Soyez vigilants pour une basse température (18 à 20 C°) dans la chambre des enfants et des nourrissons.

Si vous passez beaucoup de temps dans votre voiture en hiver, il vous faudra souvent allumer la ventilation et le chauffage. Si vous placez l’air chaud sur les pieds ou les jambes, vous souffrirez immanquablement d’une peau sèche et desquamée au niveau des jambes. Il convient dès lors de ne pas positionner la sortie d’air chaud du chauffage de votre voiture sur l’une des parties du corps mais plutôt sur l’ensemble de l’habitacle. Il convient parfois de multiplier les couches de vêtements et d’écharpes afin d’éviter de recourir au chauffage à l’intérieur du véhicule. Si ce n’est pas faisable alors évitez de régler le thermostat du chauffage sur une température trop élevée qui assèchera l’air déjà réduit au sein de l’habitacle.

Conseils pour éviter les orteils gelés

Il convient toujours de porter des bas secs. Les chaussettes humides voire mouillées portées dans le froid représentent un risque accru de développer des engelures aux pieds. Portez tous les jours une paire de bas propres, de préférence des chaussettes en coton afin d’éviter pas mal de désagréments.

Après le froid, le réconfort

Lorsque que vous pénétrez dans un habitat bien chaud après une promenade par un froid vif, il convient de vous réchauffer d’abord le corps, soit le tronc central. Un bol de soupe ou de thé chaud sera très efficace. Pas d’alcool ! Par contre, il faut impérativement éviter de mettre vos doigts « gelés » ou pieds transis de froid en contact direct avec une source de chaleur : devant un feu de cheminée, sur le radiateur, devant un poêle ou encore de mettre les mains sur une tasse qui contient un liquide brûlant.
Les capillaires sanguins superficiels qui se seront refermés sous l’effet du froid vont immédiatement et brutalement se rouvrir avec comme sensation des picotements et une perte de chaleur pour tout l’organisme.

De nombreuses femmes ont l’hiver des problèmes de mains gercées avec des crevasses très douloureuses qui peuvent même s’infecter et qu’il convient de traiter régulièrement. Les crevasses ont pour terrain de prédilection les doigts dont la peau est sèche voire desséchée sous l’effet du froid et du vent sec ou suite à une alternance de chaud-froid. De plus, les mains sont souvent dans l’eau : tâches ménagères, vaisselle et la peau des menottes est donc plus fragile et plus sèche surtout si l’eau est frottement calcaire ou si l’on utilise beaucoup de détergents.
Il convient de chouchouter les mains en leur accordant toute l’attention qu’elles méritent : gel lavant hydratant à la place d’un détergent ou d’un savon plus asséchant. Veillez à vous essuyer correctement les mains après chaque passage sous l’eau à l’aide d’une serviette éponge extra douce. Evitez les gels de bain moussant et privilégiez les huiles de bain voire les sels de bain.

Les crevasses peuvent se révéler particulièrement douloureuses. Il convient d’hydrater régulièrement la peau et les mains afin d’éviter les mains rêches, sèches voire déshydratées. Il existe en officine de nombreuses préparations-crèmes notamment à base de glycérine qui donnent de bons résultats.
Demandez conseil à votre pharmacien voire dermatologue si les crevasses persistent. Il convient parfois – si elles saignent – de les désinfecter avec un produit cicatrisant qui n’est pas douloureux donc pas d’alcool dénaturé ou autre.

Attention, les crevasses même si elles semblent refermées peuvent très rapidement se rouvrir. Il convient donc d’éviter leur apparition voire réapparition en hydratant plusieurs fois par jour les mains à l’aide d’une crème pour les mains surgrasse, également après chaque lavage, en portant des gants de ménage pour effectuer les tâches ménagères et en portant des gants en coton ou en cuir lorsqu’il fait froid dehors.

Attention toutefois si vous portez fréquemment des gants en latex ou en caoutchouc pour effectuer vos tâches ménagères car les mains peuvent rapidement transpirer et donc devenir moites voire humides…ce qui créerait un véritable cercle vicieux puisqu’elles deviendraient à nouveau sèches par la suite. Afin d’éviter ces effets délétères en boucle, il convient de porter des gants en coton (en vente en officine) sous les gants de ménage. Beaucoup de précautions, diront certains, mais il faut bien cela pour obtenir une efficacité optimale !

Des lèvres gercées et fendillées sous l'effet du froid

En hiver, l’air contient peu d’humidité ce qui rend l’épiderme plus sensible et plus fragile. Il s’en suit une peau sèche, rêche qui desquame fréquemment. Les lèvres particulièrement innervées à la base sont très fragiles et souvent fendillées. Il convient avant tout d’éviter – comme c’est souvent le cas – lorsque les lèvres sont gercées de les humecter avec la langue. Cela aggrave les symptômes et donne également un aspect des plus inesthétiques.
Enfin, il convient d’appliquer plusieurs fois par jour un baume hydratant et apaisant pour les lèvres notamment à base de beurre de cacao. Ce type de produit prévient les lèvres gercées, les crevasses mais les guérit également.


publié le : 02/02/2011 , mis à jour le 18/03/2011
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci