Le tabagisme passif nuit aux performances scolaires !

Dernière mise à jour: janvier 2011 | 3884 visites
passief-roken-kind-170_01.jpg

news Et une (excellente) raison supplémentaire de ne pas fumer en présence d’enfants, en particulier s’ils vivent sous le même toit. Selon des recherches conduites à Hong Kong (et publiées dans le Journal of Pediatrics), l’exposition à la fumée ambiante – le tabagisme passif – nuit sérieusement aux résultats scolaires.

L’étude a duré quatorze mois, et a concerné quelque 23.000 élèves non fumeurs, âgés de 11 à 20 ans. Dans un premier temps, ils ont été invités à remplir un questionnaire très détaillé, afin d’évaluer leur degré d’exposition au tabac (à la maison comme dans d’autres lieux). Les performances scolaires ont quant à elles été classées sur une échelle de zéro à cinq (très médiocres à excellentes). Au total, 19% des enfants et des adolescents affichent un score médiocre. Après avoir éliminé les facteurs connexes, il s’est avéré que les élèves exposés au tabagisme passif couraient un risque sensiblement plus élevé d’être sanctionnés par des résultats scolaires insatisfaisants. Pour ne retenir qu’un paramètre, la cohabitation avec un, deux ou trois fumeurs (ou davantage) était associée à un risque accru de mauvais résultats scolaires de, respectivement, 10%, 43% et 87%. Spectaculaire ! Explication ? Une hypothèse : celle du monoxyde de carbone, qui se fixe sur l’hémoglobine, diminue l’apport d’oxygène dans le cerveau, et affecte les performances mentales.


publié le : 24/01/2011 , mis à jour le 25/01/2011
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci