Des probiotiques pour faire fondre la graisse

Dernière mise à jour: mars 2011 | 14702 visites
yoghurt-roze-170_400.jpg

news Ce n’est encore qu’une piste de recherches, qui doit être considérablement approfondie. Néanmoins, les travaux d’une équipe de scientifiques irlandais montrent que le recours à certaines catégories de probiotiques pourrait exercer une action bénéfique sur la masse graisseuse.

Les chercheurs, attachés à l’Université Cork (Irlande), ont conçu une souche de lactobacillus qui, administrée à des souris, a provoqué une diminution de leur masse graisseuse. La clé : le CLA (pour acide linoléique conjugué), un acide gras connu pour son action sur le métabolisme des graisses de l’animal et de l’homme. Le problème, c’est que cette molécule est produite par des bactéries qui ne sont pas inoffensives.
L’idée a donc consisté à transférer un gène « fabricant » le CLA dans une souche de lactobacillus. Résultat, donc : grâce à ce probiotique recombiné, les taux d’un certain type de CLA a été multiplié par quatre dans les tissus gras des souris (notamment le foie).

« Cette étude démontrer que les microbes intestinaux ont un impact sur le métabolisme de l’hôte, et en particulier sur la composition de la graisse », indiquent Sciences et Avenir, qui commente ces recherches, publiées dans la revue Microbiology. Citant le Dr Catherine Stanton, qui a dirigé ces travaux, ils expliquent que « l’augmentation des niveaux de CLA dans le foie par l’ingestion d’une souche de probiotique est d’intérêt thérapeutique. La graisse n’est pas une couche inerte autour de nos cellules, elle est active et pro-inflammatoire. C’est un facteur connu pour de nombreuses maladies, y compris les cancers ».
Les chercheurs considèrent avoir trouvé un moyen de favoriser l’élimination des graisses grâce à l’utilisation de ces probiotiques génétiquement modifiés.


publié le : 02/04/2011
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci