Les calculs à la vésicule biliaire

Dernière mise à jour: février 2016 | 108922 visites
Dans cet article
Les calculs à la vésicule biliaire

dossier La vésicule biliaire est un petit organe en forme de poire situé sur la face inférieure du foie. Il est fréquent que des « pierres » (calculs) s'y accumulent, et une ablation peut être nécessaire. Que faut-il savoir ?

Les symptômes

tek--anat-galblaas.jpg
Le foie produit de la bile, un suc particulièrement important pour la digestion des graisses. La bile est acheminée vers la vésicule biliaire où elle est concentrée et stockée. Lorsque les aliments pénètrent dans l’intestin, la vésicule biliaire entre en action. Son utilité est donc indéniable, mais il faut savoir qu'en cas de mauvais fonctionnement ou d'ablation, le foie et les voies biliaires assurent cette fonction. Ce qui revient à dire qu'on peut vivre sans vésicule biliaire.

Des calculs se forment souvent dans la vésicule, et dans la majorité des cas ceci ne cause aucun symptôme. Cependant, de très fortes douleurs peuvent apparaître, accompagnées de nausées et de vomissements. Même si ces calculs peuvent apparaître chez tout le monde, les personnes en surpoids sont plus touchées, surtout entre 35 et 55 ans.

Le diagnostic

Près de 80% des patients avec des calculs à la vésicule ne présentent pas de symptômes. Si une douleur se manifeste, elle survient dans la partie supérieure de l’abdomen (à droite) et derrière le sternum. Elle est généralement causée par un calcul qui se coince dans le canal biliaire, entre la vésicule biliaire et les grandes voies biliaires (canal cystique). Ces coliques font extrêmement mal, avec une irradiation dans le dos. L’échographie abdominale constitue l’examen de référence pour poser un diagnostic.

annatom-galstenen-blaas-170_500_05.jpg

L'opération

L'ablation de la vésicule (cholécystectomie) est envisagée quand la douleur est forte et récurrente.

Le chirurgien dispose de deux méthodes possibles :

• la cholécystectomie laparoscopique, sans ouvrir l’abdomen
• la cholécystectomie conventionnelle, avec ouverture de l'abdomen

Après une période de convalescence, le patient peut recommencer à se nourrir normalement. La foie continue à produire de la bile, qui sera directement déversée dans l'intestin. Il est possible que les selles soient de plus en plus liquides. Si le problème devient réellement gênant, une adaptation des habitudes alimentaires est souhaitable (moins de graisses, pas de nourriture épicée, régime très riche en fibres...).


publié le : 04/05/2011 , mis à jour le 10/02/2016
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci