ad

Excès de cholestérol : un dépistage insuffisant

Dernière mise à jour: décembre 2014 | 7659 visites
cholesterol-bloedvat-170_02.jpg

news Une étude conduite auprès de quelque 80.000 personnes, en Europe, aux Etats-Unis et en Asie, montre que de nombreux patients présentant des taux élevés de cholestérol ne sont pas convenablement pris en charge.

Publiés dans le bulletin officiel de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), ces résultats indiquent qu’il est « urgent » d’informer la population sur la nécessité de prendre à bras-le-corps la lutte contre l’excès de cholestérol, facteur de risque majeur d’accident cardiovasculaire.

L’étude a porté sur des personnes âgées de 40 à 79 ans. Au cours de dix années de suivi, les chercheurs ont mis en évidence un déficit important dans le traitement des patients présentant une hypercholestérolémie, soit par défaut de diagnostic, soit en raison d’une intervention thérapeutique insuffisante.

Logiquement, de grandes variations entre les pays ont été mises en évidence. Il reste que « le pourcentage de personnes présentant un cholestérol total élevé et qui sont effectivement traitées demeure trop faible dans les pays à revenus moyens ou élevés », commentent les experts de l’OMS. « Bon nombre des patients atteints non pas connaissance de leur état. » Un bilan sanguin annuel est recommandé pour surveiller ces paramètres et le cas échéant intervenir sans (trop) tarder.

Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
ad
pub