Le bruxisme : pourquoi grince-t-on des dents ?

Dernière mise à jour: mars 2016 | 17807 visites
Dans cet article
Le bruxisme : pourquoi grince-t-on des dents ?

dossier Le grincement de dents, ou bruxisme, est un dysfonctionnement qui peut provoquer des dégâts importants à la dentition et à l'ensemble de l'appareil manducateur, c'est-à-dire toutes les parties de la bouche qui servent à manger. Quelles sont les causes et de quels traitements dispose-ton ?

Chacun d'entre nous grince des dents de temps à autre, sans aucune répercussion néfaste. Le problème se pose quand ce comportement devient chronique, par serrement des dents ou par des mouvements latéraux. Les conséquences peuvent alors être sérieuses : douleurs, contractures de la mâchoire, usure importante de la dentition...

koppel-slapen-snurk170_400_05.png
Le bruxisme se manifeste souvent pendant le sommeil, mais pas exclusivement, puisqu'il peut aussi se produire en journée. On estime qu’entre 15 et 30% des enfants sont affectés et 6 à 8% des adultes. Les femmes seraient plus touchées que les hommes.

Dans la mesure où il survient généralement la nuit, beaucoup de personnes concernées ignorent qu'elles souffrent de bruxisme... jusqu'à ce que leur partenaire leur confie que quelque chose ne va pas, ou que le dentiste constate une usure anormale des dents. Ceux qui soupçonnent en être affectés devraient d'ailleurs passer une visite de contrôle. Le cas échéant, le patient sera dirigé vers un laboratoire du sommeil afin de confirmer le diagnostic.

Quelles causes ?

On ne connaît pas les origines précises du bruxisme. La forme de la bouche et des dents, une mauvaise implantation dentaire..., ne sont pas en cause car on a observé des cas de bruxisme chez des personnes qui présentaient une configuration bucco-dentaire parfaite.

Une hypothèse solide renvoie vers une composante psychologique (stress, anxiété...) et/ou des perturbations cérébrales et nerveuses, avec un caractère fort de trouble du sommeil pour le bruxisme nocturne.

Le facteur génétique) intervient de manière déterminante, puisque 40 à 60% des cas seraient héréditaires. On a suggéré que les personnes atteintes de bruxisme seraient des perfectionnistes et/ou des impulsifs. Les cas paraissent plus fréquents chez les fumeurs et les gros consommateurs d'alcool et de café, ainsi que chez les patients sous antidépresseurs.

Les conséquences

Les bruits nocturnes dus au bruxisme sont évidemment perturbants pour le ou la partenaire.

Le bruxisme peut provoquer une usure (très) anormale des dents, une atteinte de l'émail, une détérioration plus rapide des plombages, des problèmes à la couronne et/ou à la racine des dents, des douleurs, un déchaussement, ainsi que des atteintes de l'os maxillaire, des muscles de la mâchoire et même des joues. La forme du visage peut d'ailleurs évoluer en raison d'une modification de la structure bucco-dentaire.

Quel traitement ?

123-meditatie-yoga-12-28.jpg
On ne sait pas guérir le bruxisme mais on peut tenter de contrôler ses effets néfastes pour la dentition. Un contrôle régulier chez le dentiste est nécessaire, et le cas échéant chez un orthodontiste.

Les techniques de relaxation peuvent aider à gérer le stress, alors que l'apprentissage de méthodes de massage et d'exercices spécifiques contribue à détendre les muscles contractés et douloureux.

En ce qui concerne les médicaments, certains ont été testés, mais sans résultat vraiment concluant. Les avis divergent sur l'intérêt des antidépresseurs, dont l'usage dans cette situation est à double tranchant.

Une prothèse protectrice fabriquée sur mesure, à porter la nuit (ou le jour d'ailleurs), permet d'éviter que les dents se touchent, grincent et s'abîment. C’est une solution efficace.


publié le : 27/04/2011 , mis à jour le 02/03/2016
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci