Papa est en voyage d’affaires ? Mauvais pour sa santé !

Dernière mise à jour: juin 2013 | 3556 visites
verkeer-druk-stress-lucht-170_400_05.jpg

news Le voyage d’affaires identifié comme facteur de risque cardiovasculaire : c’est en tout cas le constat posé au terme d’une vaste étude réalisée aux Etats-Unis.

Indice de masse corporelle, taux de HDL (bon) cholestérol, tension artérielle, et auto-évaluation de son état général de santé : sur ces quatre critères, les « grands » voyageurs d’affaires – femmes et hommes confondus – affichent des résultats sensiblement plus mauvais que la moyenne.

Un sérieux risque cardiovasculaire


Des chercheurs de l’Ecole de santé publique de l’université de Columbia (New York) ont passé en revue les dossiers médicaux de 13.000 employés, se déplaçant à des rythmes divers dans le cadre de leurs activités professionnelles. Le résultat est sans appel : les « grands voyageurs » - vingt jours par mois ou davantage – affichent de piètres résultats tant en termes de facteurs de risque cardiovasculaire, qu’en ce qui concerne leur état général de santé (ils sont trois fois plus nombreux que les autres à le juger « passable » ou « mauvais »).

Une autre donnée retient l’attention : les voyageurs « occasionnels » - deux ou trois jours par mois – apparaissent en meilleure forme que les sédentaires. Ceci étant, pour en revenir aux « grands voyageurs », les auteurs de cette enquête indiquent que leurs « scores santé » défavorables sont en grande partie imputables au fait qu’ils passent beaucoup de temps assis – lors des déplacements, des réunions… - et qu’ils ne s’alimentent pas de manière équilibrée.

Conclusion : « Des stratégies de prévention spécifiques à destination des voyageurs d’affaires seraient opportunes ».

Source: Journal of Occupational and Environmental Medicine (http://journals.lww.com/joe)
publié le : 16/08/2011 , mis à jour le 06/06/2013
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci