ad

Verrues : le froid ou l’acide ?

Dernière mise à jour: janvier 2013 | 6053 visites
wrat-hiel-170_400_08.jpg

news Une étude a comparé l’efficacité de la cryothérapie par rapport aux préparations à base d’acide salicylique dans le traitement des verrues. Résultat : c’est kif-kif.

Un pourcentage important – 60% ? – des verrues disparaissent d’elles-mêmes, sans qu’il soit donc nécessaire de les traiter médicalement. Toutefois, ce processus demande beaucoup de temps, et les patients insistent, légitimement, pour que le problème soit réglé aussi rapidement que radicalement. Parmi les traitements les plus courants, on retrouve, largement en tête de liste, la cryothérapie à l’azote liquide (-196°) et les préparations à base d’acide salicylique.

Une équipe britannique, dont les travaux sont commentés par le « Journal international de médecine » (JIM), a comparé les deux méthodes. Quelque 250 patients ont été répartis en deux groupes : pour les uns, jusqu’à quatre séances de cryothérapie à deux ou trois semaines d’intervalle ; pour les autres, application quotidienne d’une préparation à base d’acide salicylique (50%).

Une première évaluation est intervenue après douze semaines, et aucune différence significative n’a été observée entre les deux groupes en ce qui concerne la disparition totale des verrues. Idem après six mois. Ainsi que le signale le Dr Roseline Péluchon, « les auteurs se prononcent toutefois en faveur d’un meilleur rapport coût-efficacité de l’application locale d’acide salicylique », qui présente aussi moins d’effets désagréables.

Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
ad
pub