ad

Fumer au réveil fait exploser le risque de cancer !

Dernière mise à jour: juillet 2012 | 4454 visites
sigaret-opsteken-roken-170_400_10.jpg

news Les fumeurs qui grillent leur première cigarette peu après le réveil s’exposent à un risque considérablement accru de souffrir d’un cancer du poumon ou affectant la sphère tête-cou.

Attaché au collège de médecine de l’Université de Pennsylvanie, le Pr Joshua Muscat a conduit son étude auprès de plusieurs milliers de fumeurs réguliers de cigarettes, souffrant ou non d’un cancer du poumon ou d’un cancer ORL (bouche, gorge…).

Si l’on sait que le tabagisme s’inscrit comme un facteur de risque extrême de développer une pathologie cancéreuse, l’une des questions consiste à savoir pour quelle(s) raison(s) certains fumeurs en sont affectés, et d’autres pas. La génétique entre évidemment en considération, mais des facteurs comportementaux et environnementaux sans doute aussi.

Au terme de ses recherches (publiées dans la revue « Cancer »), le Pr Muscat a ainsi constaté que par rapport à ceux qui allument leur première cigarette plus d’une heure après le réveil, ceux qui fument dans un délai compris entre 31 et 60 minutes s’exposent à un risque de cancer du poumon accru de 31% ; et de… 79% lorsque la clope est grillée moins de 30 minutes après être sorti du lit. Concernant les cancers de la tête et du cou, l’augmentation du risque s’établit, respectivement, à 42% et 59%.

« Ces fumeurs ont des niveaux très élevés de nicotine et d’autres toxines dans l’organisme », observe le Pr Muscat. « Cette forte dépendance, caractérisée par la nécessité d’une cigarette dès le réveil, s’accompagne d’un risque beaucoup plus élevé de développer un cancer, et ce groupe devrait bénéficier de programmes ciblés de sevrage tabagique ». Sachant que pour les autres fumeurs, le risque reste évidemment omniprésent.


publié le : 30/11/2011 , mis à jour le 20/07/2012
ad
pub