ad

Fumer fait perdre la mémoire !

Dernière mise à jour: juillet 2012 | 5095 visites
sigaret-opsteken-roken-170_400_10.jpg

news Une étude britannique met en évidence l’effet délétère du tabagisme sur les fonctions cognitives, et en particulier la mémoire. Arrêter de fumer permet de redresser la barre !

Les chercheurs, attachés à la Northumbria University (Newcastle), ont ainsi déterminé, après une évaluation spécifique, que les anciens fumeurs affichent des performances cognitives supérieures de 25% par rapport aux scores des personnes qui continuent à fumer ; alors que ceux qui n’ont jamais touché une cigarette obtiennent un résultat supérieur de 37%.

Au-delà des chiffres, le Pr Tom Heffernan, coordinateur de cette étude, souligne que « nous savions que l’arrêt du tabagisme engendrait de multiples bienfaits pour la santé physique : nos travaux indiquent qu’il en va ainsi, aussi, des fonctions cognitives ».

En fait, des études précédentes avaient montré que le tabagisme nuisait à la mémoire rétrospective, c’est-à-dire la capacité à mémoriser de nouvelles informations, et à s’en souvenir par la suite. Ces recherches-ci se sont plus particulièrement intéressées à la mémoire prospective, autrement dit la capacité à se rappeler de réaliser une tâche spécifique à un moment donné (acheter du pain en sortant du bureau, par exemple). Le tabac agit, là aussi, de manière négative ; la bonne nouvelle étant que le fait d’arrêter de fumer permet d’améliorer la situation.

Les mécanismes par lesquels les substances inhalées agissent sur les fonctions cognitives ne sont pas élucidés.


publié le : 13/12/2011 , mis à jour le 16/07/2012
ad
pub