La cigarette excite les hormones sexuelles

Dernière mise à jour: juin 2012 | 7323 visites
sigar-roken-kleur-170_400_12.jpg

news Le tabagisme après la ménopause accroît les niveaux d’hormones sexuelles, dont des taux élevés constituent un facteur de risque de cancer du sein et de l’endomètre, ainsi que de diabète de type 2.

Cette étude, publiée dans la revue « Journal of Clinical Endocrinology & Metabolism », constate que les femmes qui fument après la ménopause ont des niveaux d’œstrogènes plus élevés, et ces taux sont d’autant plus élevés que le tabagisme est important.

Réalisées par une équipe de l’université d’Utrecht (Pays-Bas), ces recherches ont porté sur quelque deux mille femmes ménopausées (âgées de 55 à 81 ans), réparties en trois groupes (fumeuses actuelles, anciennes, et « jamais »), avec analyse d’échantillons de sang. « L’augmentation des niveaux d’hormones sexuelles avec l’inhalation de fumée de cigarette suggère que, mis à part les effets des substances toxiques et cancérigènes, les hormones jouent aussi leur rôle dans le développement de maladies chroniques », indique Judith Marque, coordinatrice de ces travaux. Qui ajoute : « La bonne nouvelle porte sur le caractère réversible de l’effet de la cigarette, avec une réduction presque immédiate des niveaux d’hormones sexuelles chez les femmes qui cessent de fumer ».


publié le : 31/12/2011 , mis à jour le 26/06/2012
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci