ad

QI d’un jour, pas forcément pour toujours

Dernière mise à jour: juillet 2012 | 3263 visites
test-ja-nee-170_400_12.jpg

news Une étude britannique montre que le quotient intellectuel (QI) peut sensiblement évoluer durant l’adolescence.

Le groupe sur lequel ont porté ces recherches est relativement restreint – dix-neuf garçons et quatorze filles -, mais les spécialistes qui les ont conduites estiment cependant que leurs travaux, étant donné la manière dont ils ont été menés, bénéficient d’une grande crédibilité.

Ces spécialistes de l’University College London ont évalué le QI (verbal et spatial) de ces ados aux âges de 14 et de 18 ans ; en les soumettant parallèlement à des scanners du cerveau. Résultat (publié dans la revue « Nature ») : dans un sens positif ou négatif, une évolution du QI verbal a été observée chez 39% des adolescents, et du QI spatial chez 21% d’entre eux. Les modifications des deux facettes du QI étaient corrélées à des modifications de la densité de certaines zones spécialisées du cerveau.

Ni dormir sur ses lauriers et ni se décourager

L’enseignement, selon les auteurs de cette étude ? « Nous avons tendance à évaluer les enfants et à déterminer le cours de leur scolarité relativement tôt. Mais ici, nous avons montré que leur intelligence est susceptible d’être encore en développement. Nous devons faire attention à ne pas écarter les moins performants à un âge précoce, alors qu’en fait leur QI peut s’améliorer de manière significative ».

A contrario, peut-on ajouter, les adolescents dont on pense qu’ils ne rencontreront pas de problèmes liés à ces paramètres ne doivent pas dormir sur leurs lauriers. Enfin, des études plus approfondies sont évidemment nécessaires pour comprendre les raisons de cette évolution du QI. Et encore faut-il que l’on accorde une importance déterminante à cette indication…


publié le : 22/12/2011 , mis à jour le 04/07/2012
ad
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci