ad

De mauvaises dents peuvent tuer !

Dernière mise à jour: juin 2012 | 9365 visites
parodontitis-170_400_03t.jpg

news Confirmation du lien entre maladies parodontale et cardiovasculaire : le risque de décès est réel, surtout dans les tranches d’âge intermédiaires.

Cette étude, publiée dans la revue « Atherosclerosis », vient compléter une longue série ; et appuie l’importance d’une hygiène bucco-dentaire stricte (brossage des dents au moins deux fois par jour, usage du fil dentaire et visite annuelle chez le dentiste). Les chercheurs ont cette fois exploré l’association entre les maladies du parodonte – les tissus de soutien de la dent – et le risque de décès d’origine cardiovasculaire (infarctus et accident vasculaire cérébral).

Quelque dix mille sujets résidant aux Etats-Unis et âgés de plus de 30 ans ont été classés en trois groupes : pas de maladie parodontale, maladie parodontale légère et maladie parodontale sévère. Résultat : le risque de décès par infarctus ou par AVC est sensiblement plus élevé chez les hommes de 30 à 64 ans présentant une maladie parodontale sévère. En revanche, le lien n’a pas été établi, de manière concluante, chez les hommes de plus de 65 ans, pas davantage que chez les femmes, quel que soit leur âge. Un biais statistique ? C’est possible. En tout cas, les chercheurs ne s’expliquent pas cette différence.

Le message, lui, est clair : respect, par tous, des règles d’hygiène bucco-dentaire !


publié le : 21/01/2012 , mis à jour le 10/06/2012
ad
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci