Que faire contre les yeux secs ?

Dernière mise à jour: novembre 2016 | 6754 visites
123-oog-mooi-bl-make-up-170_10.jpg

news De très nombreuses personnes consultent un ophtalmologue parce qu'elles ont les yeux qui piquent, qui chatouillent, qui brûlent alors qu'elles ne souffrent pas d'une problème de santé particulier, comme l'allergie saisonnière. D'autres consultent parce qu'elles ont l'impression de supporter de moins en moins bien leurs lentilles de contact. Un phénomène est généralement responsable de cet inconfort oculaire : la sécheresse oculaire. Et plus spécifiquement le fait de ne pas avoir les yeux suffisamment humides.

La sécheresse oculaire, bien qu'inconfortable, n'est pas dangereuse et elle n'implique pas le port de lunettes.

La sécheresse oculaire s'accentue généralement avec l'âge et quelque 10 à 20% des personnes de plus de 50 ans seraient touchées.

Lors de l'utilisation d'un collyre, sur conseil d'un médecin ou d'un pharmacien, il conviendra de renouveler fréquemment son application et/ou celle des larmes artificielles car leur durée d'action est très courte. Un collyre ne peut être utilisé que durant un mois après la date d'ouverture du flacon.

Forcez-vous à cligner fréquemment des yeux.

Certains médicaments, le stress, l'âge, la ménopause ou encore d'autres modifications hormonales peuvent entraîner une modification du taux d'humidité oculaire.

Si vous passez beaucoup de temps devant l'ordinateur, voici des conseils qui vous seront utiles : cliquez ici.

Lorsque les symptômes persistent malgré les gouttes et les adaptations au quotidien, consultez un ophtalmologue afin qu'il procède à des tests pour écarter une blépharite (inflammation des paupières) ou une kératite (inflammation de la cornée).

Enfin, la sécheresse oculaire augmente le risque d'infection des yeux, la cornée s'abîme plus facilement, alors que des corps étrangers (poussières...) peuvent stagner dans l'oeil puisqu'ils ne sont pas correctement évacués par les larmes qui servent de nettoyant naturel.

Source: Barbara Simon
publié le : 20/11/2016 , mis à jour le 30/11/2016
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci