Comment composer une trousse de secours ?

Dernière mise à jour: novembre 2016 | 3038 visites
reizen-ehbo-kit-170-400_03.jpg

news S'il y a bien une chose à laquelle on fait généralement peu attention, c'est la trousse de secours que l'on a dans son véhicule, que l'on devrait avoir à portée de main dans le jardin, sur soi lors des randonnées à vélo ou lors des promenades dans la nature.

Préparez votre check-list

La trousse de secours doit contenir des ciseaux, de préférence aux bords ronds qui évitent à l'utilisateur de se blesser et qui permettent de couper à la fois un vêtement (en cas de blessure d'un membre) ou des pansements. Prévoyez des compresses stériles, des bandes adhésives, une épingle à nourrice, des sparadraps, des bandages, un garrot ou un linge stérile qui permettra en cas de plaie avec émission de sang par jet d'effectuer des compressions directes. N'oubliez pas un antiseptique (vérifiez la date de péremption), de préférence en conditionnements mono-dosés.

Vous pouvez également ajouter des coolpacks, qui se refroidissent dès que vous toucherez les particules qui les composent. Il pourrait être judicieux d'appliquer du froid en cas d'entorse, de problèmes musculaires, d'hématome, etc. N'oubliez pas les gants en latex au cas où vous seriez en contact avec une plaie ouverte, etc.

Puis, il conviendra, au cas par cas, d'ajouter certains médicaments ou produits à votre trousse de secours : savon, pommade contre les chocs, Stéristrips en cas de plaie ouverte, produit cicatrisant pour les plaies ou produit refroidissant en cas de brûlure. Des doses d'eau oxygénée peuvent être utiles pour la cicatrisation d'une plaie.


En cas de nécessité, appelez les secours en formant le numéro international 112 ou le 100.

Source: B.Simon
publié le : 14/04/2012 , mis à jour le 23/11/2016
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci