Acné : comment camoufler les boutons ?

Dernière mise à jour: août 2015 | 13608 visites

dossier L'acné juvénile touche, à des degrés divers, environ 60% des adolescents à une période de leur vie où leur apparence physique est ressentie comme primordiale. L'acné peut être synonyme d'exclusion sociale, avec des répercutions psychologiques importantes. Elle est souvent vécue comme un véritable handicap physique.

On notera que l'acné à l'âge adulte est un phénomène fréquent, puisqu'environ 40% des femmes de plus de 25 ans en souffrent. Dans 80% des cas, il s'agit d'une acné récidivante, majoritairement présente sous forme de lésions inflammatoires profondes avec des boutons et des éléments rétentionnels résiduels sur la partie inférieure du visage.

Un make-up anti-acné

Ces dernières années les laboratoires cosmétiques et dermocosmétiques ont rivalisé de prouesse pour proposer des solutions en matière de couvrance et donc de camouflage de ces imperfections cutanées.

Outre l'arsenal thérapeutique "de fond" en vente en officine et/ou prescrit par un dermatologue, un gynécologue ou un médecin généraliste, il convient également d'agir sur l'apparence. Pour masquer les imperfections, les boutons disgracieux, sans pour autant obstruer les pores et causer des agressions cutanées supplémentaires, il est vivement recommandé d'opter pour ce que les professionnels appellent un "maquillage médical" ou de couvrance.

Ce type de make-up permet, à l'aide de correcteurs de teint, d'unifier le teint en camouflant l'acné sans causer d'autres soucis cutanés, ce qui n'est pas le cas avec un maquillage classique, un fond de teint traditionnel, dont la vocation principale est de donner bonne mine.

Pourquoi du maquillage médical ?

Insistons sur l'importance d'appliquer un maquillage qualifié de "médical" par les dermatologues. Pourquoi ?

Car leur formule galénique fait l'objet de toutes les attentions. Ces produits ne contiennent pas de parabens, pas ou peu de parfum. Ils sont enrichis en actifs non-comédogènes et hypoallergéniques. En effet, il ne manquerait plus que ce maquillage réparateur provoque d'autres imperfections cutanées ou des réactions allergiques (allergies de contact) ! N'importe quel fond de teint ne convient donc pas !

De plus, ce type de maquillage doit rencontrer les exigences spécifiques des utilisatrices, notamment en matière de coloris, de tenue, de confort, de fluidité, de légèreté de texture, de fini naturel, de facilité d'application, de pose, etc. Le principe du correcteur de teint est qu'il ne doit pas accentuer les imperfections. Il convient d'éviter que le visage soit couvert de couches successives de produit teinté. Le rendu doit être unifié, naturel, velouté, mat, et surtout ne pas faire penser à un masque ou à du plâtras.

On prônera donc l'effet "nude" au maximum.

Quelle composition ?

Un fond de teint de couvrance ou un maquillage "médical" de camouflage se compose surtout... d'un fond de teint. Celui-ci contiendra, en général, 25 à 30% de pigments spécifiques alors qu'un fond de teint classique en contient entre 15 à 20%. (Sources Labos LRP).

Quelle gamme ?

jongen-acne_170_400_06.jpg
L'offre en matière de correcteurs de teint est certes qualitativement très élevée mais quantitativement assez pauvre en Belgique, du moins par rapport à la France ou aux Etats-Unis. Les peaux noires sont d'ailleurs souvent oubliées.

Nous mentionnons à titre purement indicatif et non publicitaire quelques marques (liste non exhaustive) disponibles en Belgique et qui, selon nous, donnent des résultats significatifs : Avène avec Couvrance(TM), La Roche Posay avec Tolériane(TM) et Vichy avec Normaderm(TM) et Dermablend(TM).

Les 5 étapes du camouflage

1. Démaquillez votre peau à l'aide d'une solution micellaire non-comédogène qui assainit l'épiderme, nettoie les impuretés et élimine les excès de sébum sans irriter la peau. Vous pouvez également opter pour un gel moussant à rincer à l'eau. Les savons sont généralement déconseillés car trop agressifs.

2. Choisissez un soin hydratant matifiant aux effets sébo-régulateurs. Le grain de peau sera affiné et les pores resserrés. Il s'agit d'une excellente base de maquillage.

3. Apprenez à neutraliser le teint à l'aide d'un stick correcteur coloré (il en existe en vert, jaune ou corail) et corrigez ainsi les boutons ou imperfections cutanées. Optez, pour le camouflage, pour celui de couleur verte.

4. Masquez les imperfections avec le correcteur de teint que vous choisirez en fonction de la texture qui vous conviendra le mieux. Comment ? En fonction de la sévérité des imperfections à couvrir, des teintes mises à votre disposition dans la gamme de produits que vous aurez choisie, de l'attrait qu'un fond de teint fluide aura pour vous par rapport à une crème compacte, etc.

Une poudre compacte très riche en pigments permet d'obtenir une couvrance maximale en cas de poussées acnéiques sévères. Appliquez le correcteur en quatre touches : front, pommettes, arrête du nez et menton. Ne vous cantonnez pas à la zone à camoufler sous peine d'arborer un masque inesthétique en certains endroits du visage. Le teint doit rester uniforme ! Etirez le produit vers l'extérieur du visage en estompant progressivement le produit couvrant afin d'éviter les lignes de démarcation. En cas de défauts cutanés prononcés, insistez sur la zone en question en tapotant le produit puis étirez tout autour par effleurements.

5. Fixez le maquillage en appliquant un nuage de poudre libre non-comédogène. Poudrez toujours de l'extérieur vers l'intérieur du visage afin de fixer le maquillage, à uniformiser le teint et à matifier la peau. Rien de plus désagréable et d'inesthétique qu'une peau qui brille. N'oubliez pas le blush sur les pommettes pour sculpter le visage. Optez toujours pour des produits de longue tenue (certains offrent une efficacité allant de six à quatorze heures). Sinon, veillez à vaporiser à 20 ou 30 cm de votre visage une fine brume d'eau thermale sans tapoter le visage. Tenue excellente du maquillage de couvrance.

Les correcteurs de teint, contrairement à une idée reçue, n'empêchent pas la peau de respirer. Pourquoi ? Parce qu'ils contiennent des pigments purifiés spécifiques, des agents volatils et des textures ultra fines, confortables et légères, qui s'étirent facilement pour couvrir toutes les imperfections sans surcharge de maquillage ni obstruction des pores.

De plus, la majorité d'entre eux possèdent un indice de protection solaire ou SPF de 25 ou 30. Ce qui est très important puisque le soleil est l'allié numéro un de l'acné. Et le bronzage n'est pas le meilleur camouflage anti-acnéique !

Source: Labos LRP - Avène, La Roche Posay, Normaderm, Vichy.
publié le : 10/05/2012 , mis à jour le 08/08/2015
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci