Dépression résistante : et la stimulation magnétique ?

Dernière mise à jour: avril 2012 | 3574 visites
magn-stimul-hers-depr-170_400_04.jpg

news Face aux dépressions qui ne répondent pas aux médicaments, la stimulation magnétique transcrânienne s’inscrit comme une alternative.

« Un effet significatif modéré ». C’est la conclusion d’une méta-analyse basée sur une trentaine d’expériences réalisées au cours de la dernière décennie, visant à évaluer l’intérêt de la stimulation magnétique transcrânienne (SMT) dans la prise en charge de la dépression réfractaire aux antidépresseurs. Les recherches examinées ici ont porté, en nombre cumulé, sur quelque 1.600 patients ; dont la moitié ont effectivement bénéficié d’une SMT, alors que les autres ont été soumis à un « simulacre » de stimulation magnétique.

Effet significatif, mais modéré, donc, comme les auteurs l’expliquent dans le « British Journal of Psychiatry ». La SMT procède par impulsions magnétiques, non douloureuses, diffusées dans le cerveau à travers le crâne. « Le champ magnétique ainsi délivré induirait un courant électrique entraînant une dépolarisation des neurones, d’où leur éventuelle « réinitialisation », pour prendre une comparaison avec l’informatique », explique le Dr Alain Cohen (« Journal international de médecine »). Une sorte de « remise à zéro », ou de « reconfiguration » des neurones, permettant de dissiper les manifestations du syndrome dépressif.


publié le : 06/05/2012
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci