Le miel pour des lèvres sans herpès

Dernière mise à jour: novembre 2016 | 22241 visites
herpes-k,oortsbl-170_400_01.jpg

news Le miel, outre ses bienfaits pour le système immunitaire, dans la prévention voire le "traitement" des infections des voies respiratoires et de la sphère ORL - surtout quand il est versé dans du thé - est aussi un véritable élixir de beauté.

En effet, le miel est particulièrement riche en nutriments qui permettent d'agir pour le bien-être de la peau. On l'utilise d'ailleurs pour cicatriser des plaies, soigner des brûlures et traiter certaines pathologies cutanées. Il présente également des vertus calmantes, relaxantes, anti-stress et favorise le sommeil.

En cosmétique, le miel, mélangé par exemple à du lait ou à un yaourt, permet d'obtenir un lait démaquillant ou un soin hydratant très efficace.

Le miel a des propriétés hydratantes, antibactériennes, adoucissantes qui font des merveilles, au quotidien, sur la peau mais aussi sur les lèvres. Pour venir à bout de lèvres gercées, rien de tel que d'appliquer plusieurs fois par jour, et surtout avant le coucher, une couche de miel sur les lèvres. Efficacité garantie ! Le miel permettrait donc de remplacer le célèbre beurre de cacao.

Pour soigner les plaies

Toujours au rayon des alternatives naturelles, et surtout vu ses propriétés antibactériennes, cicatrisantes et adoucissantes, le miel peut permettre de faire disparaître un bouton disgracieux qui fleurit au bout des lèvres, signe d'un herpès labial.

Pour un résultat optimal et rapide, appliquez une goutte de miel toutes les heures sur le bouton. Vous parviendrez ainsi à arrêter la progression de l'herpès labial. Il s'agit, certes, d'une recette de "grand-mère", mais elle donne de bons résultats.

De nombreux scientifiques s'intéressent de plus en plus aux propriétés antibactériennes et cicatrisantes du miel. Des expérimentations à base de miel sur des plaies sont d'ailleurs menées en milieu hospitalier.

Source: B. Simon
publié le : 08/05/2012 , mis à jour le 23/11/2016
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci