ad

Espérance de vie : encore faut-il rester en forme

Dernière mise à jour: juillet 2012 | 3426 visites
123-man-ouder-senior-werken-170_07.jpg

news L’espérance de vie s’allonge en Europe, mais qu’en est-il de l’espérance de vie sans incapacité ?

Vivre (très) longtemps, c’est bien, pour autant que ce soit en – assez – bonne santé. Si l’espérance de vie a longtemps représenté « le » critère de référence, il est de plus en plus nuancé par le facteur « incapacité ». Depuis 2005, l’Institut national français de la santé et de la recherche médicale (Inserm) publie un état des lieux européen de l’espérance de vie sans incapacité (EVSI).

Le dernier rapport, portant sur les années 2009-2010, montre d’abord que si l’espérance de vie moyenne des femmes, en Europe, est de six ans supérieure à celle des hommes, celle « sans incapacité » est similaire. En France, l’EVSI s’établit ainsi à 63 ans pour les dames comme pour les messieurs ; alors qu’elle est de 64 ans en Belgique.

En fait, à l’échelle des pays de l’Union européenne, on peut considérer que 80% de l’existence d’un homme se déroulera sans incapacité, pour 75% de celle d’une femme. C’est en Suède que la situation est la plus favorable à maints égards, alors qu’elle fluctue considérablement dans la plupart des autres pays, selon l’élément de référence choisi (espérance de vie moyenne globale ou déclinée entre hommes et femmes ; proportion de période de vie avec invalidité chez les unes ou chez les autres ; et ainsi de suite). En tout état de cause, l’espérance de vie en bonne santé, c’est vraiment une donnée fondamentale.


publié le : 19/07/2012 , mis à jour le 18/07/2012
ad
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci