ad

Les grands aussi ont peur du noir

Dernière mise à jour: septembre 2012 | 3652 visites
123-man-slapen-donker-angst-psych-170-08.jpg

news Certains cas d’insomnie seraient liés à la peur du noir, qui n’est donc pas l’apanage des enfants.

Ces adultes n’ont en fait jamais surmonté cette angoisse, qui les conduit à ressentir une profonde anxiété (inconsciente) lorsqu’ils sont plongés dans l’obscurité. Certes, la plupart des cas d’insomnie ne s’expliquent pas de cette manière, mais il s’agit d’un élément à prendre en considération par les spécialistes du sommeil. C’est en tout cas la recommandation avancée par cette équipe de l’université Ryerson (Toronto), qui a procédé à une série d’expériences auprès d’un groupe de jeunes adultes.

L’intention consistait à évaluer leurs réactions (par réponse oculaire) à des stimulations auditives, selon qu’ils étaient plongés dans une pièce sombre ou éclairée. Et alors que les volontaires sans troubles du sommeil s’adaptaient aux bruits, ceux qui souffrent de problèmes sur ce plan manifestaient des « signes réflexes » d’agitation, avec anticipation des signaux sonores. Et en approfondissant encore, c’est dans ce second groupe que les cas de « peur du noir » durant l’enfance étaient les plus nombreux, avec persistance de cette anxiété bien plus tard dans l’existence.

Au-delà d’une prise en charge thérapeutique spécifique, le conseil consiste à organiser un environnement rassurant dans sa chambre à coucher et procéder à un rituel d’endormissement apaisant.


publié le : 12/09/2012 , mis à jour le 10/09/2012
ad
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci