ad

La solitude : un diagnostic crucial

Dernière mise à jour: septembre 2012 | 3165 visites
123-senior-man-eenz-zetel-ouder-170_08.jpg

news L’isolement constitue un facteur de risque majeur de déclin fonctionnel, de perte d’autonomie et de mortalité chez la personne âgée.

Plusieurs années de suivi d’un groupe de quelque deux mille personnes âgées de plus de 60 ans (avec une moyenne de 71 ans) incitent ces spécialistes à recommander à leurs confrères médecins de prendre en considération, lors de l’évaluation et de l’accompagnement du patient âgé, sa situation sociale, et plus précisément son sentiment de solitude.

Dans un article publié par la revue « Archives of Internal Medicine », ils expliquent en effet que l’isolement (sans qu’il soit un facteur exclusif, évidemment) intervient directement dans le processus de déclin fonctionnel (activités quotidiennes, autonomie, mobilité, capacités physiques…) et, à partir de là, accroît les risques de décès prématuré par rapport aux personnes qui ne vivent pas dans la solitude. Celle-ci doit être intégrée comme un élément prédictif, et faire l’objet d’une attention spécifique.


publié le : 05/09/2012 , mis à jour le 04/09/2012
ad
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci