Bégaiement : comment aider son enfant ?

Dernière mise à jour: novembre 2012 | 2638 visites
jongen-psych-depr-170_400_01.jpg

news Comment les parents peuvent-ils accompagner et soutenir au mieux un enfant qui souffre d'un bégaiement ?

• Ne reprenez pas sans cesse votre enfant. Ne le faites pas constamment répéter ce qu'il vient de dire. Ne le confrontez pas systématiquement à son bégaiement. Cela ne fera que renforcer sa frustration et altérer son désir de communiquer.

• Laissez l'enfant s'exprimer seul, ne l'aidez pas constamment.

• Des conseils comme "Pense d'abord à ce que tu veux dire", "Respire profondément", "Sois plus calme" ne feront que diminuer sa confiance en lui.

• Des observations comme "Ce qu'il bégaie à nouveau fort" ou "Hier, cela allait tout de même mieux " jouent également un rôle négatif.

• Parlez tranquillement avec votre enfant, donnez-lui le temps nécessaire pour exprimer le fond de sa pensée. Cette manière d'agir sera beaucoup plus efficace que celle lui recommandant sans cesse de parler calmement.

• Maintenez le contact visuel.

• Il est important de concentrer son attention sur ce que l'enfant veut vous dire plutôt que sur la manière dont il le fait.

Encouragez-le dans ce qu'il entreprend. Les enfants, peu importe leur âge, sont très sensibles à la considération de leurs parents. En agissant de cette façon, vous augmenterez sa confiance en lui.

• Faites sentir à votre enfant combien vous l'estimez et combien son bien-être est important pour vous.

• Ne le surprotégez pas, ne soyez pas sur la défensive. Laissez-le répondre à la vendeuse au magasin ou décrocher le téléphone. Un enfant qui bégaie doit avoir l'opportunité de s'affirmer en agissant par lui-même, en étant proactif.

• Et bien entendu, informez clairement les enseignants, avant la rentrée scolaire ou dès le premier jour de classe.


publié le : 17/11/2012 , mis à jour le 16/11/2012
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci