Poids : le complexe de la porte

Dernière mise à jour: novembre 2012 | 6767 visites
123-vr-meten-lintm-been-mager-170_11.jpg

news Les patients anorexiques ont une perception faussée de leur corps, dont ils exagèrent les mensurations.

De leur corps, mais pas de celui des autres, comme le montre cette expérience française, dont les résultats sont publiés dans la revue « PLoS One ». Les chercheurs ont recruté une cinquantaine de volontaires, la moitié anorexiques et les autres non. Le scénario est relaté par Body Sciences.

Des images d’une porte ont été soumises aux participants. Ils devaient estimer si elle était assez large pour qu’ils puissent la franchir. Les patients anorexiques ont considéré que non, alors qu’ils étaient suffisamment minces pour y parvenir. Curieusement, ils ne se sont pas trompés lorsqu’il s’agissait d’estimer si une autre personne pouvait le faire. L’équipe de spécialistes a mis en évidence une corrélation entre cette auto-perception et la perte de poids au cours des derniers mois : plus celle-ci avait été importante, plus les anorexiques pensaient que la porte devait être (très) large pour être en mesure de la franchir.

Cette perception faussée, indiquent les auteurs, pourrait être liée au fait que le cerveau des anorexiques occulte en quelque sorte l’amaigrissement, et se réfère à des mensurations passées. Ceci participerait au cercle vicieux propre à ce trouble du comportement alimentaire. Et en élargissant le propos, on peut se demander si ce phénomène ne concerne pas aussi les (jeunes) femmes non anorexiques, mais néanmoins obsédées par le culte de la minceur, et qui s'estiment trop grosses, alors qu'il n'en est rien.


publié le : 11/11/2012
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci