ad

Règles et mauvaise humeur : quel lien ?

Dernière mise à jour: décembre 2012 | 5914 visites
koppel-psych-170_400_08.jpg

news Il est classique d’associer le syndrome prémenstruel à des troubles de l’humeur. Pourtant, le lien ne semble pas aussi évident, et en tout cas pas aussi exclusif que cela.

Chez les femmes qui souffrent de ce syndrome, les manifestations physiques sont bien établies (rétention d’eau, gonflement douloureux des seins, maux de tête…). Par contre, nous disent ces chercheurs néo-zélandais et canadiens, la situation est beaucoup moins claire concernant les manifestations psychologiques (irritabilité, émotivité, anxiété, coup de blues…). Ils ont procédé en examinant dans le détail une cinquantaine d’études réalisées sur le sujet à travers le monde (et regroupant au total plusieurs milliers de femmes).

Qu’en retiennent-ils ? Que seule une étude sur six établit une association claire et nette entre les troubles de l’humeur et la seule phase prémenstruelle. Les autres, à parts égales, soit ne trouvent aucune corrélation (quelle que soit la période du cycle), soit identifient un lien, mais qui n’est pas exclusif à la phase prémenstruelle (les troubles de l’humeur surviennent aussi à d’autres moments du cycle).

De fait, ceci ne remet pas en cause la réalité du vécu des femmes concernées par ces troubles. Cette analyse de la littérature scientifique met néanmoins en évidence la nécessité de conduire, sur ce sujet important, des recherches encore plus approfondies et probablement mieux structurées, afin de pouvoir organiser une prise en charge affinée.

Un article sur le sujet a été publié dans la revue « Gender Medicine ».


publié le : 28/12/2012 , mis à jour le 27/12/2012
ad
pub