Les conseils pour réduire les risques de cancer

Dernière mise à jour: mars 2015 | 2625 visites
123-vr-koelkast-groenten-keuk-voed-170_11.jpg

news Voici une série de conseils pour prévenir autant que possible certains types de cancer.

• Pratiquez tous les jours durant au moins trente minutes une activité physique modérée (marche soutenue, par exemple).
• Surveillez votre poids. Evaluez périodiquement votre indice de masse corporelle (IMC).
• Limitez votre consommation de sucre et en particulier de sodas.
Idem pour les graisses : charcuteries, viande hachée, pâtisseries, viennoiseries, sauces, fritures, plats préparés, viande panée, croquettes...
• Privilégiez une alimentation riche en fibres : les fruits avec la peau, du pain complet plutôt que du pain blanc, les pâtes complètes et le riz complet. Vous marquerez ainsi des points contre le cancer du côlon. A partir de 50 ans, soumettez-vous à un test de détection de sang dans les selles (Hémocult II) ou à une coloscopie.
• Mangez au moins cinq portions de fruits et de légumes par jour, crus ou cuits. Les potages peuvent considérablement vous y aider.
• Attention aux produits chimiques contenus dans les peintures, les colles de bricolage, les revêtements de sol, les solvants...

Alcool : la règle des cinq jours

• Arrêtez de fumer, si vous êtes dans le cas.
• Réduisez votre consommation de viande, surtout de viande rouge et de viande retravaillée (hachis, saucisses, salaisons, etc.).
• En ce qui concerne l'alcool, maximum deux verres de vin ou de bière par jour pour les hommes et un pour les femmes. En cas de consommation régulière, il est important d'observer la règle des cinq jours par semaine avec alcool et deux jours sans alcool.
• Méfiance avec les plats préparés, qui contiennent beaucoup de sel.
• Les suppléments (vitamines, minéraux...) ne sont généralement utiles qu'en situation de carence. Ils n'agissent pas de manière préventive contre le cancer. Au demeurant, de trop fortes doses peuvent engendrer des effets néfastes pour l'organisme.
L'allaitement au sein jusqu'à 6 mois permettrait de constituer une sorte de capital anti-cancer.
• Une mammographie de contrôle doit intervenir tous les deux ans à partir de l'âge de 50 ans, et plus tôt chez les femmes à risque (en particulier en cas d'antécédents familiaux de cancer du sein).
Les bancs solaires sont dangereux, tout comme une exposition intempestive au soleil. Les grains de beauté (naevi) sont à surveiller de près dans tous les cas.


publié le : 19/03/2013 , mis à jour le 03/03/2015
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci