ad

Myopie : vers un traitement génétique ?

Dernière mise à jour: avril 2013 | 4327 visites
123-man-vr-bril-psych-170_08.jpg

news Une équipe internationale de chercheurs a localisé une vingtaine de gènes impliqués dans le développement de la myopie.

Vingt-quatre gènes, précisément, dont l’identification dégage des perspectives thérapeutiques enthousiasmantes. C’est vrai : il s’agit en l’état de recherche fondamentale, mais potentiellement, ses implications pratiques, concrètes, sont énormes. La myopie affecte environ un tiers de la population mondiale, qui corrige ce trouble par le port de lunettes, de lentilles de contact ou par la chirurgie. Mais il n’existe aucun traitement préventif ou curatif. Si des facteurs extérieurs peuvent contribuer au développement de la myopie, le problème est fondamentalement de nature génétique.

Ces chercheurs (américains, européens et asiatiques), regroupés au sein d’un consortium d’experts chapeauté par une équipe du King’s College London, ont analysé des données concernant plusieurs dizaines de milliers de personnes présentant une myopie, et donc identifié vingt-quatre nouveaux gènes impliqués tant dans la structuration de l’œil que dans la transmission des signaux visuels vers le cerveau.

Cette combinaison génétique multiplie par dix la probabilité de souffrir de myopie. Une intervention sur ce plan pourrait donc présenter un intérêt immense. Il reste à avancer dans cette voie, ce qui n’est pas une mince affaire.

[Source : Nature Genetics]


publié le : 02/04/2013 , mis à jour le 01/04/2013
ad
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci