Primevères : attention aux allergies

Dernière mise à jour: août 2016 | 7370 visites
123-bloemen-tuin-4-5.jpg

news Dès le retour des beaux jours, les primevères colorent nos jardinières et nos parterres de jaune, de rose, de pourpre ou de mauve. Trouvent-elles aussi leur place dans notre intérieur ? Sont-elles irritantes comme les géraniums ?

La primevère - du latin « primula » (première) - est, avec le crocus et le perce-neige, l'une des premières fleurs à faire son apparition dans nos jardins au printemps. On dénombre quelque cinq cents espèces différentes. La variété qui se porte le mieux à l'extérieur est la primula acaulis. Cette plante vivace adore les parterres dont la terre est riche en humus et les jardinières repues de terreau de bonne qualité.

Où la planter ?

La primevère se sent mieux dans une zone semi-ombragée. Elle n'apprécie ni les arrosages fréquents ni le manque d'eau. Une température de 10 à 12 °C lui convient parfaitement. Repiquées, ces plantes vivaces fleurissent sans problème durant plusieurs années.

Une plante d'intérieur ?

La primevère n'est pas vraiment une plante d'intérieur. On en trouve souvent dans des compositions florales pour la touche de couleur, mais elle ne résiste pas très longtemps. Si toutefois son aspect décoratif vous séduit, préférez la variété primula obconica qui supporte mieux les environnements clos.

Quelles allergies ?

La primevère contient de la primine, une substance particulièrement irritante qui peut provoquer une réaction cutanée : rougeurs, démangeaisons, oedème... En cas d'allergie, l'évitement est la seule solution. La protection passe par le port de vêtements à manches longues et de gants. L'application d'un antihistaminique local ou la prise d'un antihistamique léger de 2ème génération en comprimé pourra atténuer les symptômes aigus.

Source: B. Simon
publié le : 27/03/2016 , mis à jour le 11/08/2016
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci