Une pomme par jour, mais avec la peau

Dernière mise à jour: mai 2013 | 10396 visites
2appels-groen-170_400_07.jpg

news Manger une ou plusieurs pommes par jour est bénéfique pour la santé, mais il ne faut pas éplucher le fruit avant de le consommer.

Bien le laver, idéalement à l’eau chaude, oui, afin d’éliminer les résidus. Et ensuite croquer le tout à pleines dents, pour profiter des effets des polyphénols, des molécules dont la pelure est riche et qui contribuent à lutter contre le stress oxydatif et le processus inflammatoire.

Une équipe de l’université de Montréal a analysé en profondeur ces agents, après les avoir extraits de pelures et en les confrontant à des cellules humaines. « Jusqu’à présent, les preuves scientifiques de cette action bénéfique étaient obtenues indirectement », explique le coordinateur de ces travaux. « On demandait à des volontaires de remplir un journal alimentaire afin d’établir des liens entre leur état de santé et leur alimentation. Notre démarche permet de cerner avec bien davantage de précision l’action des nutriments ».

Prochaine étape : renforcer les effets de ces polyphénols (que l’on retrouve aussi en importantes concentrations dans la fraise, le raisin, l’artichaut, le persil ou encore le chou de Bruxelles) ; et d’ici là, mangez des pommes… avec la peau.

Source: PLoS One (http://www.plosone.org/)
publié le : 18/05/2013 , mis à jour le 17/05/2013
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci