ad

Mémoire qui flanche : essayez de fil en aiguille

Dernière mise à jour: juillet 2013 | 3523 visites
123-p-hersenen-computer-170-7.jpg

news Le déclin de la mémoire lié à l’âge avançant serait autant lié à un mauvais déplacement entre les informations qu’à un ralentissement de leur traitement.

Pour mieux comprendre le concept développé par cette équipe de l’université de Warwick (Angleterre), il faut décrire l’expérience conduite auprès d’un groupe de quelque deux cents volontaires, âgés de 29 à 99 ans. Les psychologues leur ont demandé de citer autant d’animaux différents que possible dans un délai de trois minutes. La technique la plus performante consiste à passer d’une catégorie d’animaux à l’autre en adoptant une fréquence optimale : animaux de compagnie, ensuite animaux de la savane, ensuite animaux volants, et ainsi de suite.

La liste de courses


Or, les chercheurs ont observé que chez les plus âgés, la méthode était défaillante : ils passent d’une catégorie à l’autre sans exploiter à fond l’une et l’autre, et en tout cas pas aussi bien que les plus jeunes. En d’autres termes, il y a non seulement un ralentissement, mais aussi un mauvais déplacement. Le conseil ? S’efforcer de catégoriser.

Les auteurs expliquent ainsi que si l’on a oublié sa liste de courses à la maison, il faut essayer de procéder catégorie par catégorie de produits à acheter et non pas courir dans tous les sens dans le supermarché. Il convient d’abord d’identifier un produit que l’on sait devoir se procurer et ensuite, par déduction « catégorielle », trouver les autres. De fil en aiguille, en somme. Et ce qui vaut pour les aînés peut s’appliquer à tous les âges.

Source: Developmental Psychology (www.apa.org/pubs/journals/d)
publié le : 15/07/2013 , mis à jour le 14/07/2013
ad
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci