Astuces pour bronzer en toute sécurité

Dernière mise à jour: novembre 2016 | 2922 visites
standsaard-vr-benen-zon-170.jpg

news Vacances riment avec soleil, mais les effets nocifs d'une exposition imprudente ne sont plus à démontrer. Comment faire pour bronzer sans souffrir de coups de soleil et sans risques à long terme pour la peau ? ABC d'un bronzage efficace et en toute sécurité.

La règle d'or consiste à habituer doucement la peau aux rayons ultraviolets, en augmentant progressivement la durée d'exposition tout en utilisant une protection solaire avec un indice élevé. Contrairement à une idée répandue, cela n'empêche pas de bronzer. Le processus prendra simplement un peu plus de temps.

Comment bien bronzer


• Appliquez le produit solaire au moins trente minutes avant de vous exposer.

Renouvelez l'application toutes les deux heures et après chaque baignade.

• La transpiration et le frottement de la serviette de bain réduisent l'efficacité de la protection solaire.

• Ne pas négliger les oreilles, la plante des pieds, le creux des genoux, les espaces sous les bretelles du bikini et les coutures du maillot.

• En cas de calvitie, la zone dégarnie doit être protégée.

Ne pas s'exposer entre 12 h et 15 h.

• Un ciel voilé n'empêche pas les rayons UV de passer : prudence donc.

• Il faut rester à l'écoute des signaux envoyés par la peau : chaleur, picotements, tiraillements...

• Les séances de bronzage sont fortement déconseillées aux femmes enceintes.

Les enfants, surtout s'ils sont âgés de moins 3 ans, porteront en permanence un t-shirt et un chapeau. Un écran total est impératif.

• Les cicatrices récentes doivent être protégées par un vêtement.

• Par l'action des ultraviolets, les produits cosmétiques contenant de l'alcool peuvent causer des réactions cutanées importantes.

• La consommation de boissons alcoolisées dilate les vaisseaux sanguins, ce qui expose davantage aux érythèmes cutanés et augmente la sensation de chaleur.

Certains médicaments ne font pas bon ménage avec le soleil (méfiance avec les antibiotiques et les antidépresseurs).

Source: B. Simon
publié le : 07/07/2013 , mis à jour le 23/11/2016
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci