ad

De la nicotine dans les selles du nouveau-né

Dernière mise à jour: août 2013 | 8058 visites
123-p-baby-geboort-beval-170-6.jpg

news Le dosage de la nicotine dans le méconium reflète de manière fiable la consommation de cigarettes durant la grossesse.

Les mamans ne peuvent ignorer les risques qu’elles font courir à leur enfant si elles fument alors qu’elles sont enceintes. Ralentissement de la croissance fœtale, altérations cérébrales, risques de troubles du comportement durant l’enfance, atteintes de l’appareil respiratoire… : les conséquences sont multiples et potentiellement (très) sérieuses.

Cette équipe des instituts nationaux américains de la santé (NIH) a voulu savoir si l’analyse du méconium – les premières selles de l'enfant – pouvait refléter la consommation de tabac pendant la grossesse et si un lien pouvait être établi avec des paramètres néonatals. Une centaine de femmes, âgées de 18 à 40 ans, ont été recrutées et interrogées juste après l’accouchement : 40% n’avaient pas fumé durant la grossesse, 38% avaient fumé pendant toute cette période, alors que 22% avaient arrêté entre la deuxième et la trente-neuvième semaine. La consommation quotidienne de cigarettes a été calculée (six en moyenne chez les fumeuses).

Le résultat montre que les concentrations de nicotine et de cotinine dans le méconium reflètent avec précision le degré de tabagisme des mères (qu’elles aient ou non arrêté pendant la grossesse). Les données sur le poids, la taille et le périmètre crânien du bébé sont significativement corrélées – avec un impact évidemment négatif – avec la consommation de tabac lors des deuxième et troisième trimestres.

La détection des dérivés du tabac dans les selles du nouveau-né montre (une fois encore) à quel point le tabagisme maternel affecte le fœtus.

Source: The Journal of Pediatrics (http://www.jpeds.com)
publié le : 11/08/2013 , mis à jour le 10/08/2013
ad
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci