Le dopage détraque le cerveau

Dernière mise à jour: août 2013 | 4418 visites
123-spuit-rood-insp-naald-200-08.jpg

news La consommation de stéroïdes anabolisants affecte la santé mentale des athlètes bien des années plus tard.

Cette étude suédoise (université de Göteborg) a concerné quelque sept cents anciens sportifs de bon à haut niveau, essentiellement des lutteurs, des haltérophiles et des lanceurs, inscrits dans des compétitions nationales et internationales entre 1960 et 1980. Un sur cinq a admis avoir utilisé des stéroïdes anabolisants durant sa période d’activité sportive intense.

Une évaluation de la santé mentale montre que les utilisateurs de ces produits s’exposent à une probabilité notablement accrue de souffrir, plusieurs années plus tard, de dépression et de troubles du comportement, de devenir des usagers de drogue et d’accuser une consommation abusive d’alcool. « Nous avons pu démontrer que les symptômes psychiatriques et l’utilisation de stéroïdes et d’autres produits dopants ont tendance à se renforcer mutuellement dans un cercle vicieux », indique l’un des auteurs.

Répercussions graves tant sur le plan physique que mental : le danger de ces pratiques est à nouveau confirmé.

Source: British Journal of Sports Medicine (http://bjsm.bmj.com)
publié le : 06/08/2013 , mis à jour le 05/08/2013
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci