Quelles urgences médicales en avion ?

Dernière mise à jour: juillet 2013 | 4372 visites
vliegtuig-landen-1710-560_06.jpg

news Quels sont les problèmes de santé importants les plus fréquents lors d’un voyage en avion et qui nécessitent une intervention médicale ?

Une équipe de l’université de Pittsburgh s’est penchée sur la question. Pour cela, elle a décortiqué tous les appels enregistrés, entre début 2008 et fin 2010, par les centres d’assistance médicale au sol de cinq compagnies aériennes (liaisons intérieures US et vols internationaux), représentant au total environ 10% du trafic passager mondial. Quelque douze mille dossiers ont été inclus dans ce fichier.

Un check-up avant le départ ?


Premier point : les problèmes de santé majeurs restent relativement rares, avec un cas pour 604 vols.

On retiendra trois éléments :

Cinq types d'urgences regroupent les trois-quarts des interventions, avec par ordre décroissant les pertes de connaissance, les troubles respiratoires, les vomissements (à caractère inquiétant), les manifestations cardiaques et les crises comitiales (épilepsie).
• Dans la grande majorité des situations (75%), un professionnel de la santé (un médecin une fois sur deux) a pu porter assistance à bord.
• Un peu moins de 8% des urgences ont donné lieu à un déroutement : celui-ci s’impose surtout face à un problème cardiaque, un accident vasculaire cérébral (AVC) ou une complication gynéco-obstétricale.

« Les professionnels de la santé doivent être préparés à intervenir en situation d’urgence au cours de leur voyage aérien », comment le Dr Céline Dupin (JIM). « Ils peuvent bénéficier de l’aide de l’équipage et du matériel disponible dans tous les avions ».

Et en répétant que les gros soucis de santé sont très peu fréquents, ce qui n’empêche pas, le cas échéant, de procéder à un check-up avant de s’envoler.

Voir aussi l'article : Et si vous tombez gravement malade en avion ?

Source: The New England Journal of Medicine (www.nejm.org)
publié le : 06/07/2013 , mis à jour le 05/07/2013
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci