Dépression maternelle : les bienfaits de la crèche

Dernière mise à jour: septembre 2013 | 4123 visites
psych-verlegen-kind-170_400_07.jpg

news La fréquentation d’une crèche fait beaucoup de bien à un enfant dont la maman souffre de dépression.

C’est ce qu’ont observé ces chercheurs de l’université de Montréal, sur base du suivi de quelques deux mille jeunes enfants. Premier constat : en âge préscolaire, ceux qui sont exposés à la dépression de leur maman sont deux fois plus susceptibles de développer des troubles émotifs, une angoisse de la séparation et des signes de retrait social. Mais ceci est fortement nuancé en cas de fréquentation d’une crèche (avant l’âge de 17 mois, mais aussi plus tard) : les risques sont alors considérablement réduits.

Ce bénéfice est davantage lié au mode de garde qu’à sa fréquence ou à sa durée. Ainsi, le cadre doit être structuré, l’enfant doit être accueilli hors du domicile et en contact avec d’autres mômes de son âge. La prise en charge par un membre de la famille ou par une gardienne à la maison n’apporte pas de bienfaits notables. La coordinatrice de cette étude considère qu’il est important d’épauler les mamans fragilisées, en leur facilitant l’accès à ces services.

Source: Université de Montréal (www.umontreal.ca)
publié le : 27/09/2013
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci