Grossesse : la durée moyenne, c’est 268 jours

Dernière mise à jour: novembre 2013 | 9179 visites
standaard-vr-zw-buik-rood-170.jpg

news Entre l’ovulation et la naissance, une grossesse « normale » dure en moyenne 268 jours, avec une variation possible de 37 jours.

Lorsqu’il s’agit de fixer la date probable de l’accouchement, il est habituellement fait référence aux 280 jours qui suivent le début des dernières règles (les semaines d’aménorrhée). Dans les faits, seules 4% des femmes accouchent à cette date et 70% dans les dix jours avant ou après (même lorsque le calcul est réajusté à l’échographie).

Des spécialistes américains (National Institute of Environmental Health Sciences) ont souhaité affiner tout cela, en calculant de manière extrêmement précise et irréfutable la période qui sépare le moment de l’ovulation de celui de l’accouchement. Le suivi a concerné des grossesses sans problème particulier, avec analyse d’échantillons d’urine afin d’évaluer les concentrations hormonales clés liées au jour de l’ovulation, de la fécondation et de l’implantation de l’œuf.

Résultat : il s’écoule en moyenne 268 jours (38 semaines et 2 jours) entre l’ovulation et l’accouchement. Plus instructif encore est le fait d’avoir identifié une variabilité « naturelle » (ou plus exactement non problématique) qui peut aller jusqu'à 37 jours.

Quelques observations :

les mères plus âgées accouchent plus tard que la moyenne (un jour en plus par année),
le nombre de grossesses précédentes rallonge la suivante (2,5 jours par grossesse à partir de la deuxième),
• pour les embryons qui ont mis plus de temps à s’implanter, le délai entre le moment de l’implantation et l'accouchement est plus long,
• une série d’événements hormonaux survenant dans les deux semaines qui suivent la conception vont être déterminants pour la fixation de la date estimée de l’accouchement.

Les auteurs reconnaissent qu’il est trop tôt pour avancer des recommandations en matière de suivi des grossesses et concèdent que d’autres recherches sont nécessaires pour affiner leurs constatations. Ceci étant, on peut au moins retenir que la durée d’une grossesse peut sensiblement varier sans que cela doive susciter une inquiétude précipitée.

Source: Human Reproduction (http://humrep.oxfordjournal) via Santé Log
publié le : 06/11/2013 , mis à jour le 06/11/2013
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci